Une selle sur mesures pour votre cheval, un vrai défi !

Maintenir son cheval en forme : quel travail à quelle fréquence ? - Laure Souquet, ostéopathe équine et cavalière
Cheval en forme : quel travail et à quelle fréquence ?
26 novembre 2020
Une selle sur mesures pour votre cheval, un vrai défi ! - Laure Souquet Ostéopathe équine - Equinessentiel

La selle que vous posez sur le dos de votre cheval doit être adaptée à la forme de ce dos. Pour le garantir, le saddle fitter ou le sellier prend différentes mesures avant la conception de la selle ou son achat. Cependant, prendre les mesures du dos d’un cheval pour lui adapter une selle est un exercice très complexe ! En effet, il s’agit d’un objet dynamique, dont la forme varie en continu.

 

Une étude anglaise montre les variations de forme du dos du cheval au fil des heures

Une étude menée en Angleterre a permis de mettre en évidence le fait que la forme du dos d’un cheval varie au cours de la journée. Réalisée grâce aux outils basiques du saddle fitter – flexi curve et toise – elle a consisté à mesurer la largeur et la hauteur du dos de chevaux au niveau de 3 vertèbres : T10, T13 et T18. Il en ressort une diminution de la largeur du dos au niveau de T13 au cours de la journée. Et des variations de hauteur au niveau de T18. Ceci mesuré sur des chevaux immobiles se tenant au carré.

Pour lire l’étude, suivez ce lien : Variation in epiaxial musculature dimensions and horse height over a period of eight hours

On peut noter deux choses intéressantes. D’une part, la variation en largeur s’observe au niveau de T13, soit là où le cavalier est censé s’asseoir sur le dos du cheval. En mesurant la largeur du dos à cet endroit, on observe des variations si l’on fait monter le dos du cheval. D’autre part, les variations de hauteurs apparaissent au niveau de T18, dernière vertèbre dorsale dont l’articulation avec L1 – 1ère lombaire – correspond à la charnière thoraco-lombaire. Or, c’est l’articulation la plus mobile de la colonne thoraco-lombaire. Ses variations de hauteurs correspondent à des variations de tenue du dos. Si le cheval fléchit son dos, T18 monte. S’il le creuse, T18 descend. Les variations observées correspondent logiquement à des variations dans la posture du cheval. Posture à l’arrêt qui évolue avec le moment de la journée où les mesures sont prises.

Aussi, la forme du dos d’un cheval mesurée à 16h sera légèrement différente de celle mesurée à 10h, par exemple. 

 

Si la posture d’un cheval varie au fil des heures, elle change aussi à chaque foulée

Je trouve cette étude très intéressante. En effet, elle met en évidence la réalité qui est que les mesures sur lesquelles on base la construction ou le choix d’une selle ne reflètent qu’un instant T. Bien sûr, les variations ne sont que de quelques centimètres. Mais quelques centimètres sur un cheval immobile et au carré ! C’est déjà beaucoup.

Maintenant, imaginez les variations lorsque le cheval se met en mouvement. Tout son dos est animé de mouvements complexes dans les 3 dimensions ! Au pas, au trot, au galop, dans les mouvements latéraux, en montée et en descente, lors du saut… Et la selle doit vous permettre à vous qui vous asseyez dessus de suivre au mieux tous ces mouvements. Ceci sans entraver la locomotion naturelle du cheval. Moi qui suis ostéopathe équine, cavalière, et saddle fitter en formation, je mesure l’étendue du défi que cela représente ! 

 

Prendre de bonnes mesures du dos d’un cheval pour lui adapter une selle demande d’être conscient de toute la complexité de sa dynamique

Prendre les mesures du dos d’un cheval, relever sa forme en vue de la conception ou du choix d’une selle, cela ne semble pas sorcier. Pourtant, je pense que cela demande une grande connaissance du cheval. En tous les cas si l’ont veut bien faire.

En tant qu’ostéopathe équine, j’ai vu au cours des 10 dernières années bien des dégâts occasionnés par des selles mal adaptées. Trop serrées, trop larges, mal équilibrées, ou dont la forme ne correspondait pas à celle du dos du cheval. En travaillant des chevaux à pied, en longe ou à l’épaule, j’ai pu voir leurs dos nus bouger à toutes les allures et dans nombre de figures de dressage. Cavalière, je les ai sentis bouger sous la selle, monter leurs dos, ouvrir leurs épaules, engager leurs postérieurs sous la masse. J’ai ressenti les différences dans leur locomotion en passant d’une selle à une autre. Alors quand je les aborde en réfléchissant à les seller, c’est tout cela que j’ai en tête. Leur posture en mouvement et dans chaque mouvement. La tenue de leur dos qui varie d’une allure, d’un exercice et d’un jour à l’autre, mais aussi en fonction du poids du cavalier qui les monte. Le jeu de leurs muscles sous la selle. La façon dont leur mouvement est transmis au cavalier à travers elle, et vice-versa.

Cette complexité fait des métiers liés à la selle, quels qu’ils soient, de la conception à l’adaptation, des métiers exigeant à la fois passion, connaissances et conscience. Ainsi, bien sûr, qu’un respect et un amour immenses pour les chevaux, qu’il s’agit avant tout de préserver. 

 

Laure Souquet
Ostéopathe équine
equinessentiel(a)gmail.com


Photographe : Kevin Simonet
www.suismonobjectif.com

Ostéopathe chevaux chiens équin canin Montluçon Vichy Moulins Clermont Ferrand Thiers Volvic et Riom Pays de Gex Annemasse Douvaine

6 Comments

  1. Munoz dit :

    Bonjour
    Merci pour vos explications. C’est pour cette raison que j’utilise des selles Barefoot depuis plusieurs années.
    Cordialement.
    B.M.

    • Équinessentiel dit :

      J’ai pensé au sans arçon aussi à un moment, mais c’est la répartition du poids qui pêche. Il faut être peu lourd et capable de monter bien gainé, en libérant bien la colonne du cheval. Et cela en permanence.

  2. Elysabeth dit :

    Merci pour cet article! J’ajouterai, en tant que praticienne shiatsu, que le dos et la morphologie du cheval change en fonction des saisons, et évolue constamment chez un cheval travaillé, quel que soit sa discipline. Idéalement la selle devrait donc être vérifiée par un professionnel qualité et expérimenté au moins tous les 6 mois.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *