Pourquoi tout cavalier devrait savoir vérifier sa selle

Bien débourrer un cheval avec ou sans mors - Laure Souquet Equinessentiel - Cavalière et ostéopathe en Puy de Dôme
Bien débourrer un cheval, avec ou sans mors
30 avril 2020
Les chevaux ont-ils une charge mentale ? - Laure Souquet - Ostéopathe et cavalière - Equinessentiel
Les chevaux ont-ils une charge mentale ?
26 mai 2020
Pourquoi tout cavalier devrait savoir vérifier l'adaptation de sa selle au dos du cheval - Laure Souquet - Equinessentiel

Lorsqu’un cavalier veut vérifier si la selle qu’il utilise est adaptée au cheval qu’il monte, il fait appel à un professionnel. Il est important de le faire régulièrement. Mais en réalité chacun devrait disposer de connaissances de base pour repérer par lui-même les plus gros défauts. Je vous explique pourquoi !

 

Mal adaptée au dos du cheval, une selle peut se transformer en instrument de torture

La selle que vous posez sur le dos de votre cheval est censée répartir votre poids sur la plus grande surface possible. Ceci de façon régulière et de façon à laisser le cheval, ses épaules et son dos fonctionner librement lorsqu’il se déplace. Or, on construit une selle classique sur la base d’un arçon plus ou moins rigide muni d’une arcade métallique qui prend place autour du garrot du cheval. Cet arçon est le squelette de la selle et il détermine sa forme générale. Mal adapté à la forme du dos de votre cheval, il peut gêner fortement sa locomotion et lui créer des douleurs très importantes. Cela peut se matérialiser sous la forme de contractures musculaires, fontes musculaires, échauffement de la peau, blocages ostéopathiques, etc.

De plus, si la selle est mal équilibrée sur le dos du cheval, elle peut reporter le poids du cavalier en avant ou en arrière. Ou bien provoquer des frottements à chaque mouvement. Ce qui peut conduire à l’apparition de gonfles, d’irritations ou de plaies qui laissent des zones de poils blancs sur la robe du cheval. Et si elle ne permet pas au cavalier de trouver sa juste place, le cheval devra faire avec ses mouvements désordonnés sur son dos et tenter de compenser sans cesse ses déséquilibres. Cela peut conduire à de très fortes tensions lors du travail !

Avec une selle mal adaptée, chaque séance de travail peut donc se transformer en véritable séance de torture pour votre cheval. Il peut alors développer défenses et rétivité bien justifiées !

Or, la morphologie d’un cheval évolue en continu et la selle ne suit pas ces évolutions

Il apparaît donc évident que votre selle doit être parfaitement adaptée au dos de votre cheval. Et pour cela vous pouvez faire appel à votre sellier. Et/ou à un saddle fitter ou ergonome équestre qui travaillera de façon indépendante ou en coopération avec le sellier. Ces professionnels adapteront la selle au dos de votre cheval… à un instant T. Malheureusement, il est impossible d’ajuster une selle une bonne fois pour toute, pour toute la vie d’un cheval. Tout simplement parce qu’un cheval évolue en permanence.

Jusqu’à ses 8 ou à ans, il est en croissance. Donc il se développe en permanence. Son poids varie en fonction des saisons et de l’intensité de son travail. En fonction de son état de santé également. Sa masse musculaire est sans arrêt modifiée par le travail. En fonction de son intensité et de sa nature.  Ce travail modifie aussi la façon dont il tient et utilise son dos. Sa posture et sa locomotion changent avec la façon dont ses pieds sont entretenus. En quelques semaines seulement, il se peut donc qu’une selle qui lui convenait parfaitement ne lui aille plus du tout !

 

Il faut donc vérifier de façon très régulière la bonne adaptation de la selle au dos du cheval

La majorité des saddle fitter s’accordent à dire qu’il faudrait les faire passer au moins tous les 6 mois. Cependant, mon expérience m’a prouvé à maintes reprises que c’était encore insuffisant. Par exemple, je le vois avec les chevaux que mon mari et moi recevons au travail. En 3 semaines, ils sont déjà transformés. Ils prennent ou perdent du poids selon leur état à l’arrivée. Ils se musclent, leurs trapèzes se développent ainsi que leurs paravertébraux. Et la selle qu’ils avaient en arrivant ne leur va plus. Si nous ni prêtions pas attention, cela les bloquerait rapidement dans leur travail. A mon sens, c’est donc presque au jour le jour qu’il faut vérifier la bonne adéquation de la selle au dos du cheval.

Or, qui peut se permettre de faire passer un professionnel toutes les quelques semaines pour faire ces vérifications ? 

 

Pourquoi tout cavalier devrait savoir vérifier l'adaptation de sa selle au dos du cheval - Laure Souquet - Equinessentiel

La selle de ce cheval a été adaptée par une saddle fitter. Et pourtant, à peine quelques mois plus tard, la cavalière s’est aperçue que son cheval s’était élargi et que, son poids étant reporté vers l’arrière de la selle lorsqu’elle montait, cette pression avait créé une atrophie musculaire importante au niveau du dos de son cheval.

 

C’est pourquoi il est important que tout cavalier sache vérifier si sa selle est bien adaptée au dos de son cheval

On ne peut imaginer qu’un professionnel puisse passer toutes les quelques semaines vérifier une selle. Donc, il faut que des vérifications de base puissent être faites par la personne qui monte le cheval. Evidemment, un contrôle effectué par un cavalier non formé ne sera jamais aussi précis que celui d’un professionnel. Mais ce n’est pas l’idée. L’idée, c’est simplement que chacun dispose de points de contrôle simples pour vérifier sa selle chaque semaine, par exemple. Ou chaque mois. Et voir si un changement du cheval la rend soudain trop étroite, par exemple. Ainsi, si le cheval se transforme au point que la selle n’aille visiblement plus, le cavalier sait de suite qu’il faut faire appel à un professionnel. Sans attendre que le cheval subisse de dégâts au niveau de sa peau, de ses muscles ou de son système ostéo-articulaire.

Quand on pratique un sport, quel qu’il soit, on apprend à ajuster son matériel. Quel coureur continuerait de porter des chaussures qui lui blesserait les pieds ? Sous prétexte que ces chaussures ont été recommandées par un spécialiste et qu’il n’en est pas un lui-même ? Quel pratiquant de l’escalade utiliserait un baudrier trop serré ou trop lâche pour lui ? Le cheval, lui, ne peut pas prendre la parole pour vous signifier que sa selle le fait souffrir. C’est donc votre responsabilité de vous assurer que ça ne soit pas le cas. En apprenant à le palper et à l’observer au travail. A comprendre les signaux qu’ils vous envoie pour signifier son mal-être. Et à vérifier par vous-même si sa selle lui correspond toujours. 

 

Comment vérifier qu’une selle est bien adaptée au dos d’un cheval ?

Vous travaillez peut-être déjà de façon régulière avec un sellier ou un saddle fitter. Dans ce cas, profitez de son prochain passage pour lui demander ce que vous pouvez tester pour savoir quand il est nécessaire de le rappeler. Il sera certainement ravi de vous donner des indications qui vous permettront de suivre régulièrement l’évolution de votre cheval. Vous pouvez aussi chercher des stages d’initiation au saddle fitting. Certains professionnels en proposent sur une journée.

Dans l’attente que vous trouviez la formule qui vous conviendra le mieux, je vous propose un tutoriel. Je vous y montre quelques vérifications très simples à faire pour repérer les défauts majeurs d’une selle, comme je le fais depuis des années lors de mes consultations en ostéopathie. Cette vidéo ne fera pas de vous un saddle fitter. Elle présente une liste de points de contrôles non exhaustive. Mais elle vous permettra de vérifier rapidement si votre selle est, oui ou non, vraiment mal adaptée à votre cheval. Si oui, vous saurez que vous devez sur le champ faire appel à quelqu’un pour l’ajuster. Si tous les points vous semblent bons, cela ne signifie pas pour autant que votre selle est parfaite pour votre cheval. Ni qu’elle est parfaite pour vous. Mais vous pouvez vous permettre de continuer à l’utiliser en attendant le prochain passage de votre professionnel habituel.

 

 

J’espère que cet article vous aura convaincu(e) de la nécessité d’apprendre à vérifier l’adaptation de votre selle au dos de votre cheval. Et que la vidéo vous aura été utile ! Si oui, pensez à vous abonner au blog pour être prévenu(e) des prochaines parutions. 😉 C’est tout en bas dans le pied de page. 

 

 

Laure Souquet
Ostéopathe équine
equinessentiel(a)gmail.com


Photographe : Kevin Simonet
www.suismonobjectif.com

Ostéopathe chevaux chiens équin canin Montluçon Vichy Moulins Clermont Ferrand Thiers Volvic et Riom Pays de Gex Annemasse Douvaine

4 Comments

  1. Menardeau Séverine dit :

    Merci beaucoup pour cet article et cette vidéo très éclairante. Je vais vérifier ma selle dès demain!
    J’en profite pour exprimer ma gratitude pour tous ces articles avec lesquels je me sens tellement en phase.
    J’espère que l’on pourra se rencontrer un jour.

    • Équinessentiel dit :

      Je vous en prie ! 🙂 Je suis très heureuse que mes publications puisse vous aider et que mon message raisonne en vous ! Nous nous rencontrerons peut-être un jour, au cours d’un stage ou pour un soin à votre cheval.

  2. Virginie dit :

    Merci pour vos articles toujours très intéressants.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *