Un cheval qui vous suit loin des autres en confiance

Doit-on monter les chevaux ? Etique et équitation - Laure Souquet ostéopathe équin sur Montluçon Clermont Ferrand Thiers Vichy Moulins Volvic Riom
Si on les aime, doit-on monter les chevaux ?
19 novembre 2019
Obtenir la confiance de votre cheval pour qu'il suive loin des autres dans le calme - Laure Souquet - Equinessentiel

Je reçois beaucoup de messages de personnes désemparées parce que leur cheval panique lorsqu’il s’éloigne de son troupeau. Cela pose un gros problème de sécurité. Qu’il s’agisse de partir en balade avec le cheval ou simplement de le mener à l’écurie pour le préparer ou le soigner. Voici donc quelques conseils pour que votre cheval vous suive loin des autres en toute confiance.

 

Pourquoi votre cheval refuse-t-il de vous suivre loin des autres ?

Le cheval est un animal grégaire. Il est écrit dans son AND et dans la mémoire de son espèce que le troupeau augmente ses chances de survie. C’est pourquoi il lui est très difficile de s’éloigner de son groupe, d’autant plus si celui-ci est pour lui un véritable troupeau. Certains chevaux y parviennent mieux que d’autres car ils ont confiance en eux. Mais pour ceux qui doutent d’eux-mêmes, être séparés de leurs congénères provoque un stress conséquent. Car ils sont alors livrés à eux-mêmes, seuls face à tous les dangers que représente le monde pour un animal proie.

Aussi, si vous souhaitez que votre cheval accepte de vous suivre loin des siens, il vous faut gagner sa confiance. Vous devez devenir pour lui un élément fort et fiable sur lequel il puisse s’appuyer. Un référent entre les mains duquel il puisse remettre sa vie. C’est une immense responsabilité qui vous incombe ! A vous de prouver à votre cheval qu’il peut vous la confier. S’il stresse ou même panique lorsque vous l’emmenez loin de son troupeau, c’est qu’il ne vous fait pas encore suffisamment confiance. Mais alors, que faire ? Comment réagir ?

 

Comment obtenir sa confiance pour qu’il vous suive sans stress ?

Pour que votre cheval vous suive dans le calme et la décontraction, vous devez obtenir sa confiance. Et pour cela, vous devez travailler sur deux axes. D’abord, mettez en place avec lui une communication claire, facile à comprendre et sans équivoque. En effet, si vous vous trouviez en situation de stress, remettriez-vous facilement votre vie entre les mains d’une personne impossible à comprendre ? Ensuite, travaillez sur votre propre confiance en vous et veillez à vous sentir toujours vous-même en sécurité. Car dans cette situation de stress, suivriez-vous une personne complètement paniquée ?

 

Apprenez à communiquer clairement avec votre cheval

C’est la base !  Vous ne pourrez jamais gagner la confiance de votre cheval s’il ne vous comprend pas. Malheureusement, nous autres humains avons un mal fou à gérer notre corps, notre gestuelle et notre position avec précision. Nous devons donc apprendre à y prêter attention pour bien nous faire comprendre des chevaux. Avant même de sortir où que ce soit avec votre cheval, vous devez impérativement pouvoir lui demander de venir vers vous, de marcher à votre épaule, de s’arrêter avec vous, de reculer dans le calme, et ceci aux deux mains. Et la communication n’est pas un exercice ! Elle commence dès l’instant où vous vous trouvez en présence de votre cheval. Cela signifie que vous devez commencer au pré. Là où il se sent en sécurité et où il peut donc se concentrer sur vos demandes dans le calme. 

Commencez donc à travailler au milieu du troupeau. Et quand je dis « travailler », je ne parle que de vous. Car si pour vous communiquer est un travail, ça ne l’est pas pour votre cheval. Par contre, dès les premiers instants passés avec vous, il décide si oui ou non il peut vous faire confiance. Il est donc très important que vos premiers échanges soient calmes, bienveillants et précis. Ce n’est qu’ainsi qu’il se sentira en confiance pour vous suivre de plus en plus loin des siens. 

 

Augmentez la difficulté peu à peu

Pour que votre cheval vous fasse confiance, il doit vous sentir calme et détendu(e). Commencer à travailler avec votre lui au pré est aussi une façon pour vous d’y aller en douceur. Puisqu’il est au milieu des siens, il se sent bien. Vous n’avez donc pas à gérer son stress et vous aussi pouvez vous concentrer pleinement sur votre façon de communiquer. Vous pouvez prendre le temps de bien acquérir les exercices de bases, jusqu’à ce que tout soit clair et s’enchaîne avec fluidité. Dans un premier temps, restez donc proche du troupeau, et soyez attentif(/ve) à ce que votre cheval ne montre pas le moindre signe de stress ou de tension. Ne tentez pas de le forcer à s’éloigner plus qu’il ne le voudrait, et surtout ne perdez pas les autres de vue. Attendez pour cela d’être parfaitement au point dans votre façon de communiquer.

Et pour vous lancer la première fois, choisissez un jour où vous êtes en forme, bien avec vous et avec le monde. Mettez toutes les chances de votre côté en vous assurant que votre cheval est bien lui aussi, calme et serein. Commencez par revoir vos exercices de base auprès des autres. Puis, après cette rapide révision, éloignez-vous des autres, jusqu’à les perdre de vue. Si tout est bien en place, vous ferez un beau tour avec lui, calme et détendu.

 

Et si le cheval stresse au moment où il perd les autres de vue ? 

A ce moment, il vous faudra réaffirmer votre position. Exigez de votre cheval qu’il reste à sa place, à votre épaule, et reprenez vos exercices de base pour le forcer à se concentrer sur vous. Restez très calme mais soyez très ferme. C’est à ce moment que vous comprendrez toute l’importance d’avoir passé de longues heures à peaufiner vos exercices de base. N’avoir aucun effort à faire pour réfléchir à ce que vous devez faire vous permettra de porter toute votre attention sur votre cheval. Très rapidement, il se tranquillisera en constatant que vous gérez la situation. Il se reposera alors sur vous et vous aurez gagné sa confiance.

J’insiste bien  sur le fait que vous ne devez pas vous mettre en difficulté tant que vous n’êtes pas au point sur votre communication. Car chaque fois que vous éloignez votre cheval de son groupe et que cela se passe mal, il cumule un mauvais souvenir. Il panique, donc vous stressez et il panique encore plus, etc. La fois suivante, lui comme vous appréhendez déjà la sortie et c’est l’escalade. Évitez-vous cela en vous attachant à construire une base bien solide dans la sécurité du pré. Et refusez de croire ceux qui vous disent de monter en violence. Seule la confiance basée sur une bonne communication vous permettra de créer une relation solide et de vous maintenir tous deux en sécurité. Patience et longueur de temps font plus que force ni que rage ! 

 

De la confiance au sol à la confiance monté

La confiance du cheval à pied est rapide à obtenir si vous faites bien les choses dans l’ordre. Quitte à vous faire aider par un professionnel pour poser les bases de la communication. Par contre, cela ne garantit pas que le cheval partira seul en balade monté sans problème. En effet, une fois que vous êtes sur son dos, le cheval ne vous perçoit plus du tout de la même façon. Vous n’êtes plus physiquement à ses côtés pour le rassurer. Il faut donc travailler également sur ce point.

Comme pour le travail au sol, commencez par bien mettre au point les bases de la communication en selle. Faites-le dans un endroit sécurisé et sécurisant pour vous deux. Puis, partez sur de petits tours sans difficultés particulières et cumulez de bonnes expériences ensemble. Ne montez en extérieur sans les autres que lorsque vous et votre cheval êtes parfaitement calme. Là encore, il faut y aller doucement ! Et à mesure que votre confiance grandira vous pourrez augmenter la longueur et la difficulté de la sortie. La confiance se construit avec le temps, à force d’expériences positives. Il vaut vraiment la peine d’y travailler !

 

 

Laure Souquet
0033 (0)6 19 12 02 37
equinessentiel(a)gmail.com


Photographe : Kevin Simonet
www.suismonobjectif.com

Ostéopathe chevaux chiens équin canin Montluçon Vichy Moulins Clermont Ferrand Thiers Volvic et Riom Pays de Gex Annemasse Douvaine

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *