Savez-vous vous synchroniser avec votre cheval ?

L'huile essentielle de camomille noble ou romaine pour apaiser le corps et l'esprit du cheval
L’huile essentielle de Camomille Noble ou Romaine pour apaiser votre cheval
14 mars 2019
Séance d'étiothérapie avec un cheval
Comment se déroule une séance d’étiothérapie avec un cheval ?
9 mai 2019

Il est dans la nature de l’être humain de s’imposer et d’imposer sa volonté. Pourtant, être à l’écoute et se mettre au diapason de l’autre est souvent le début d’un bien plus beau voyage…

 

Les chevaux vivent dans un monde bien différent du nôtre. Ils ignorent tout de notre course effrénée contre le temps et si nous vivons au rythme des horaires de travail et des fêtes commerciales, eux vivent au rythme des saisons, de la Terre et de la Nature. Aussi, lorsque nous arrivons vers eux l’esprit bouillonnant de mille pensées, peut-être nous pensons-nous calmes et détendus, ayant laissé nos préoccupations à la porte de l’écurie ou du pré, mais eux sentent combien nos cœurs battent à un rythme endiablé, combien nos gestes manquent de coordination, notre posture de stabilité et notre façon d’être de douceur. Parce que bien souvent nous sommes toujours dans la même dynamique qui a rythmé notre journée. Nous venons car nous voulons faire. Et nous n’avons pas toute la journée devant nous! Nous voulons les sortir, les monter, ou même simplement les caresser, mais prenons-nous seulement le temps de nous demander ce qu’ils veulent, eux ? Nous interrompons leur journée, leur routine, et voulons leur imposer une activité, mais nous demandons-nous seulement s’ils y sont prêts ? Vous posez-vous ces questions lorsque vous allez chercher votre cheval ou celui avec lequel vous travaillez ? Et seriez-vous disposé(e) à vous adapter à lui, à son humeur du moment et à ses envies ? 

 

Chaque être vit et vibre à un rythme qui lui est propre et qui peut varier tout au long de sa vie et même au cours de chacune de ses journées, en fonction de son état physique, émotionnel et psychologique. C’est vrai pour les êtres humains comme pour les animaux. C’est vrai pour vous, et c’est vrai pour votre cheval. Avez-vous déjà ressenti une gêne ou une irritation simplement à l’entrée d’une personne dans la pièce où vous vous trouviez ? Avez-vous déjà été assailli par une personne dans un grand état d’excitation alors que vous étiez posé(e) au calme, voire même endormi(e) ? Qu’avez-vous ressenti à ce moment ? Vous a-t-il fallu du temps pour vous adapter ? 

Si une autre personne vient soudainement à son contact avec toute son énergie, dans une dynamique vive et active, celui qui était au repos ou au calme se sent bousculé et parfois même agressé par cette rencontre. C’est ce que ressent votre cheval lorsque vous allez le chercher pour partager un moment avec vous sans prendre le temps de l’écouter. Car bien souvent il est occupé à une activité calme et tranquille alors que vous arrivez la tête débordant de projets, d’idées, d’envies, et parfois même stressé(e) ou préoccupé(e). Selon sa personnalité, il peut s’adapter à vous au bout d’un moment, s’effaroucher, exprimer son désaccord, ou bien simplement se retirer en lui et vous suivre de façon détachée. Chaque cheval a sa façon de réagir au manque de synchronisation, mais dans tous les cas ces situations nuisent à votre relation. Mieux vaut donc prendre le temps de soigner votre approche, car cela vous promet de merveilleux moments avec un cheval serein et de bonne humeur ! 

 

Dans un précédent article, je vous ai expliqué que les chevaux qui forment un véritable troupeau sont toujours synchronisés. C’est à dire qu’ils se livrent au même moment aux mêmes activités, et donc qu’ils vivent au même rythme. Si vous voulez que votre cheval apprécie votre présence et la recherche, vous devez être capable de vous synchroniser avec lui. 

Pour amener le cheval dans votre monde, il faut aller le chercher dans le sien.

 

Et comment entre-t-on dans le monde des chevaux? On y entre en faisant le silence en soi. Allez à la rencontre de votre cheval dans une attitude d’écoute et d’ouverture, sans aucune autre  intention que de sentir son énergie, son état d’esprit, son rythme. Les chevaux passent l’essentiel de leur temps à manger, somnoler et se déplacer au pas. Il est donc fort probable qu’à votre arrivée votre cheval soit occupé à l’une de ces activités. S’il est au contraire dans une phase de stress ou d’excitation, il vous sera de toute façon plus facile de le laisser se calmer avant d’entamer un dialogue avec lui, surtout si votre relation est encore fragile. Dans tous les cas, préférez le laisser venir de lui-même à votre contact plutôt que de vous imposer. Cela peut prendre un peu de temps, mais au moins lorsqu’il vient vers vous de son propre chef, c’est qu’il s’est ouvert à l’idée d’échanger avec vous. Laissez-le venir et accordez vous à tous les deux quelques minutes de calme et de repos pour vous synchroniser. Laissez-vous toucher, tout simplement, et accordez-vous au rythme de votre cheval. Prenez le temps de le ressentir. De cette façon, vous entrerez en résonance avec lui. Que vous souhaitiez simplement passer un moment avec lui, ou bien l’emmener travailler à pied ou monté, une séance ainsi amorcée se déroulera de façon bien plus fluide que si vous aviez brusqué votre cheval dès les premiers instants. Vous serez naturellement plus à l’écoute l’un de l’autre et votre connexion sera bien plus forte.

 

Imaginez que vous souhaitiez jouer de la musique avec une autre personne. Ce musicien joue déjà sa propre mélodie. Si vous vous approchez de lui en jouant un air de votre choix, il en résultera une effroyable cacophonie et il sera très certainement embarrassé par votre présence. Croyez-vous qu’alors il souhaitera jouer un morceau avec vous ? Il y a fort à parier que non. Comment faire, alors, pour l’amener à en avoir le désir ? Imaginez qu’en vous approchant de ce musicien, vous cessiez vous-même de jouer pour l’écouter pendant quelques minutes. Alors, vous pourriez doucement vous mettre à jouer la même mélodie que lui. Il serait assurément ravi de constater vos efforts pour jouer avec lui. Alors, peut-être chercherait-il à communiquer avec vous en modifiant le rythme pour vous inviter à le suivre. Ou bien vous pourriez initier le jeu vous-même. Vous changeriez une petite chose, puis une autre, et il prendrait plaisir à tenter de vous suivre. 

 

C’est ce que vous devez vous efforcer de faire lorsque vous allez au contact d’un cheval. Sentir la fréquence et le rythme du cheval et vous y accorder. Alors seulement, une fois synchronisé avec le cheval, vous pourrez l’amener à vous suivre. A moins que vous ne changiez d’idée et que ce soit lui qui vous propose quelque chose…

 

Laure Souquet
equinessentiel(a)gmail.com
0033 (0)6 19 12 02 37

8 Comments

  1. MERLIN dit :

    Bonjour Laure,

    Je vous suis régulièrement dans vos publications, dommage que vous soyez loin de mon département (l’Hérault)pour m’accompagner dans certaines situations que je vis avec ma jument.

    J’ai particulièrement été intéressée par l’article sur le travail de synchronisation avec son cheval… effectivement ma jument me fuit lorsqu’elle me voit arriver au pré avec un licol.

    Je vais suivre vos conseils qui me paraîssent évidents, il est en effet indispensable que je me connecte à elle avant tout demande.

    J’aurais bien aimé avoir un ou deux exemplaires de mise en synchronisation (situation où je viens la chercher au pré par exemple) pour essayer de l’amener à accepter de venir à moi.

    Merci et félicitations pour vos articles que je vais partager sur Facebook.

    • Bonjour,

      Je suis sûre que vous parviendrai rapidement à donner plus envie à votre jument de venir vers vous. Pour vous aider au mieux, il faudrait toutefois que je vous rencontre, car dans l’approche vers un cheval il faut prêter tout autant d’attention à sa gestuelle qu’au rythme ou à son attitude intérieure. Et j’ai besoin de voir la personne en situation pour bien la guider.

      Dans un premier temps, vous pouvez déjà tester en vous contentant de vous asseoir à quelque distance d’elle dans le pré et d’attendre qu’elle vienne à vous d’elle-même. Profitez de ce temps d’attente pour vous sentir votre respiration, détendre tout votre corps, sentir le contact du sol, le souffle du vent, la caresse du soleil, et laisser la musique de la nature se poser sur vous, sans vous préoccuper de votre jument. Lorsqu’elle viendra, vous serez naturellement plus à son écoute et elle aura pris le temps de vous cerner et de se décider elle-même à solliciter un contact.

  2. john dit :

    Bonjour Laure,
    merci pour cette piqûre de rappel.

  3. Pagliani-Albert Nadine dit :

    Merci !
    Toujours aussi limpide, comme l’eau pure d’une rivière qui coule en épousant tous les contours de son lit.
    Bien à vous,

  4. Loow dit :

    Vos texte me redonne une source d’énergie ! Car avec mon cheval ce n’est pas tout rose ! Il y’a aussi de ma faute même énormément ! J’ai énormément de mal à reprendre le contrôle ! J’ai du partir en étude qui me prenais du temps et ma maman s’est occupé de lui me ramener au parc ect sauf que tout les codes que j’ai pu avoir avec lui son perdu ma maman le laisse tout faire Et moi dès que je le prend il se cabre et fait l’idiot au grand complet ou ma cheville est gentillement rester à terre une fois ! Mais je l’aime beaucoup et j’aimerais tout ce remet en ordre mais je doit vaincre ma peur de délaisser un nouveau membre à terre

    • Équinessentiel dit :

      Vous y arriverez avec du temps et de la patience. Soyez bienveillante envers lui mais envers vous également. 🙂 C’est toute une relation à reconstruire, et vous verrez que ce sera une très belle aventure. Reprenez tout depuis le début, comme si vous ne le connaissiez pas encore. Ré-apprenez les bases au pré, sans pression. Marcher à l’épaule, s’arrêter lorsque vous vous arrêter, tourner. Une fois cela bien calé au pré, faites-vous ouvrir la clôture et continuez de même sur le chemin de l’écurie. Vous verrez que tout rentrera très vite dans l’ordre. Et si vous avez trop d’appréhension, faites-vous aider par un professionnel. Ça peut vous permettre de passer le cap en étant soutenue et entourée.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *