L’ostéopathie pour soulager la boiterie de votre cheval

Communiquer, éduquer et travailler avec un âne.
Communiquer et travailler avec un âne
1 octobre 2019
Aimer un cheval - Laure Souquet ostéopathe équine - Clermont Ferrand Montluçon Thiers Vichy Riom Volvic Moulins Annemasse Gex Douvaine
Aimer un cheval, qu’est-ce que ça veut dire ?
22 octobre 2019
L'ostéopathie pour soigner la boiterie du cheval. Laure Souquet ostéopathe équine sur clermont ferrand thiers et montluçon.

L’ostéopathie est la méthode la mieux adaptée pour gérer les boiteries du cheval. La médecine vétérinaire propose de gérer la douleur et permet des imageries très utiles pour poser un diagnostique en cas de lésion. L’ostéopathe, lui, a des solutions pour éliminer la cause de la boiterie et aider le corps à guérir s’il y a lésion. Alors si votre cheval boite, pensez-y !

 

Qu’est-ce qu’une boiterie ?

Pour bien comprendre comment l’ostéopathie aide le cheval boiteux, il convient de commencer par définir la notion de boiterie. La boiterie désigne une altération de la locomotion d’un animal, autrement dit une irrégularité dans sa démarche. Elle apparaît lorsque l’animal doit s’adapter à une gêne ou à une douleur physique. S’il fait un faux mouvement et se bloque une articulation, ou si des contractures ou des adhérences limitent sa souplesse, il boite pour compenser cette perte de mobilité. Et s’il se blesse, la boiterie lui permet de préserver au mieux l’intégrité de ses tissus lésés. S’il se fait une entorse, par exemple, il boitera de façon à faire porter le moins de poids possible à l’articulation dont les ligaments sont endommagés. De même s’il souffre d’une tendinite.

La boiterie est donc une réaction de sauvegarde. Elle est motivée par un manque de mobilité ou par la douleur et empêche le cheval d’aggraver une blessure. Cela signifie que la plus légère irrégularité dans l’allure de votre cheval doit être très prise très au sérieux. En effet, si vous négligez une boiterie mineure et forcez le cheval à continuer de solliciter une structure endommagée, les dégâts risquent de s’étendre et de s’aggraver rapidement. Appelez donc un ostéopathe dès le plus petit signe ! Mieux vaut prévenir que guérir.

Nota Bene :

Dans un précédent article je vous explique comment réagir et qui appeler lorsque vous détectez une boiterie chez un cheval. Ici, je pars du principe que la boiterie ne nécessite pas l’intervention immédiate d’un vétérinaire, d’un maréchal ou d’un pareur. Ou bien qu’ils sont déjà passés.  

 

Comment l’ostéopathe soulage-t-il une boiterie du cheval ?

L’ostéopathe libère les articulations du cheval

En tant qu’ostéopathe, je reçois très souvent des appels parce qu’un cheval souffre d’une boiterie ou d’une irrégularité. En effet, si l’on sait une chose sur l’ostéopathie, c’est qu’elle permet de libérer les articulations bloquées. Celles du dos bien sûr, mais aussi toutes les autres. Il existe de nombreuses façons de le faire. Pour ma part je ne fais pas « craquer », comme on dit. J’utilise des techniques fluidiques et tissulaires pour rendre leur liberté de mouvement aux articulations intervertébrales comme à celles des membres.

Dans ce travail, on s’intéresse non pas à l’amplitude de mouvements du cheval mais à la qualité des micro-mouvements de ses articulations. En effet, les mouvements entre deux vertèbres lombaires, par exemple, sont très limités en amplitude. Par contre, leur plus petite restriction peut sévèrement limiter le geste du cheval. N’est-il pas incroyable qu’une différence de quelques millimètres dans le mouvement entre deux vertèbres puisse réduire considérablement l’engagement d’un cheval ? C’est pourtant vrai, comme il est vrai qu’un grain de sable dans un rouage peut bloquer toute une mécanique complexe. 

 

Saviez-vous que la langue s'attache sur l'os hyoîde, en lien musculaire avec le sternum et les épaules du cheval ? Boiterie et ostéopathie.

Saviez-vous que la langue s’attache sur l’os hyoîde, en lien musculaire avec le sternum et les épaules du cheval ? Elle aussi doit être détendue pour que le cheval bouge librement ! Elle est également impactée par les troubles de l’estomac.

 

Il dénoue ses tensions musculaires 

Cependant, le cheval n’est pas fait que d’articulations. Celles-ci sont mises en mouvement par des muscles puissants qui peuvent être le siège de fortes contractures. Si elles ne sont pas traitées, elles peuvent suffire à ce que le cheval continue de boiter. De même, de fortes adhérences entre la peau et les plans sous-jacents peuvent entraver énormément la démarche du cheval. Je prends donc toujours le temps de détendre les muscles du cheval et de faire lâcher ses adhérences. Ceci grâce à des manœuvres de massage et d’étirements. Sans cela, le travail d’un ostéopathe est incomplet !

Je me souviens encore d’un cheval que j’ai soigné il y a bien 5 ou 6 ans. La propriétaire m’avait appelée pour deux chevaux, un de 5 ans et un de 20 ans. En arrivant, je l’ai aperçue qui ramenait ses chevaux du pré. Elle en tenait un au licol et l’autre suivait loin derrière. J’ai naturellement cru que celui qui peinait était le plus âgé. En réalité, c’était le plus jeune et j’ai vite compris pourquoi. Toute la zone de son garrot et de ses épaules n’était qu’adhérences ! Je n’avais jamais vu ça ! Je les ai toutes traitées. A la fin de la séance, il a tracté sa propriétaire vers le pré puis il est parti au galop en lançant de joyeuses ruades. Une vraie transformation ! Un ostéopathe qui n’aurait pas fait lâcher ses adhérences n’aurait pas pu le libérer ainsi.

 

L’ostéopathe relâche les tensions viscérales du cheval, qui peuvent aussi causer une boiterie

Enfin, comme je vous l’ai expliqué en détails dans un précédent article, votre cheval peut boiter non pas à cause de son système musculo-squelettique, mais parce qu’il a mal au ventre. Aussi, j’attache beaucoup d’importance à travailler sur les tensions viscérales. Notamment sur les systèmes digestif et uro-génital qui peuvent eux aussi être le siège de tensions. Je vous invite à lire l’article en question pour plus de détails, en cliquant sur ce lien : 

Et si votre cheval avait mal au ventre ?

Vous y apprendrez qu’un foie ou un estomac douloureux peuvent rendre votre cheval irrégulier. Tout comme une douleur intestinale ou ovarienne peuvent être à l’origine d’une boiterie importante. Et pour compliquer tout ça, une tension viscérale peut bloquer des vertèbres et vice-versa !

 

Et si la boiterie du cheval vient d’une tendinite, entorse ou déchirure musculaire ?

Un cheval qui boite souffre parfois d’une atteinte importante de ses tissus. Bien entendu, dans ce cas, il est suivi par un vétérinaire qui contrôle l’évolution par des imageries adaptées. Cependant, même dans ces cas là l’ostéopathie peut se révéler d’une grande aide.

En libérant le corps du cheval on permet à son sang et à sa lymphe de circuler au mieux. Ce qui est primordial pour que la zone lésée soit bien approvisionnée en nutriments, oxygène, matériaux de construction et molécules de l’inflammation. Et pour que les déchets générés dans cette zone soient bien évacués. De plus, boiter fatigue les parties du corps qui compensent. Elles finissent par devenir douloureuses et nécessiter à leur tour de nouvelles compensations. Une séance permet de libérer toutes ces tensions et de redonner au cheval la capacité de compenser, le temps de guérir. Enfin, l’ostéopathe peut intervenir localement tout au long du processus de guérison. Pour diminuer l’inflammation et éviter la fibrose, par exemple. Et lorsque le cheval est guéri, il l’aide à réintégrer la zone qui était lésée dans le fonctionnement global du corps. Ce faisant, il permet au cheval de remettre à jour son schéma corporel et d’effacer plus rapidement ses mémoires de douleurs dont il n’a plus besoin pour se protéger.  

 

Le mot de la fin : choisissez bien l’ostéopathe de votre cheval !

Comme vous avez pu le voir, une boiterie peut être multifactorielle. Il ne faut donc négliger aucune piste lorsqu’on cherche à soulager un cheval qui boite. L’ostéopathie peut lui être d’une grande aide, à condition que la personne pratique des techniques variées et travaille sur toutes les structures du corps. N’hésitez donc pas à poser des questions à l’ostéopathe que vous appelez. Cela vous aidera à choisir une personne compétente qui saura appréhender votre cheval dans sa complexité. Elle saura alors vous préciser quels sont les blocages ou tensions qui font boiter votre animal et vous diriger si besoin vers un vétérinaire, un pareur ou même un dentiste si nécessaire. 

 


Laure Souquet
Ostéopathe équine
equinessentiel(a)gmail.com


Photographe : Kevin Simonet
www.suismonobjectif.com

Ostéopathe chevaux chiens équin canin Montluçon Vichy Moulins Clermont Ferrand Thiers Volvic et Riom Pays de Gex Annemasse Douvaine

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *