Marcher avec son cheval, de multiples avantages !

Mon cheval boite, que faire et qui appeler ?
21 août 2019
Marcher avec son cheval, ça n'a que des avantages !

Nous sommes de plus en plus nombreux à marcher aux côtés de nos chevaux et non sur leurs dos. Pourtant, beaucoup de gens sont encore forts surpris de voir une personne marcher avec son cheval. Lorsque je le fais, il m’arrive qu’on me demande si mon cheval est boiteux, malade ou blessé. Pour les cavaliers comme pour les néophytes, cela reste souvent un non sens. C’est bien dommage car il n’y a que des avantages à marcher avec son cheval !

 

Une bonne relation avec un cheval débute à pied

A mon sens, toute bonne relation avec un cheval commence à pied. C’est en évoluant à ses côtés qu’on permet eu cheval d’apprendre à nous connaître, à nous comprendre et à nous faire confiance. C’est d’ailleurs la raison pour laquelle le travail à pied avec les chevaux a repris ces dernières années un nouveau souffle. Le débourrage comme la suite du travail monté ne se déroulent jamais aussi bien que lorsque cheval et cavalier savent déjà bien communiquer à pied. Peu importe que l’on utilise pour cela des méthodes dites classiques ou bien inspirées de l’équitation américaine. Dans tous les cas, plus le cheval est à l’aise avec l’humain à ses côtés et mieux il l’accepte ensuite sur son dos.

Dans cette idée, emmener son cheval en balade en main s’inscrit parfaitement dans une logique d’éducation. Et je parle aussi bien de l’éducation du cheval que de celle de l’humain ! Car si le cheval doit apprendre à comprendre son futur cavalier, cette nécessité va dans les deux sens. D’autant plus que la personne doit bien souvent améliorer également la conscience qu’elle a d’elle-même, de son corps, de ses gestes et de sa position dans l’espace. Rien de mieux pour cela que de longues heures passées à pied auprès d’un cheval, dans le silence de la Nature ! Humain et cheval s’adaptent ainsi tranquillement l’un à l’autre et développent un langage et une confiance réciproque qui seront la fondation d’une solide relation.

 

Une balade à pied offre de nombreuses possibilités d’exercices

Même après que votre relation avec votre cheval se soit bien renforcée, marcher avec lui peut vous permettre de travailler de nombreuses choses.

 

Marcher pour développer sa confiance en lui

Tout d’abord, c’est une excellente façon de lui faire découvrir le monde en étant près de lui pour le rassurer. Plus il voit de choses à pied et moins il lui reste à en découvrir lorsque vous êtes sur son dos. Et en variant les positions de conduite, vous pouvez l’aider à prendre confiance en lui peu à peu. Il vous suffit pour cela de le laisser aller seul au-devant de l’objet de sa curiosité ou de sa crainte, en vous tenant vers sa hanche et non plus vers on épaule. De cette façon, vous le préparer au travail monté où il aura l’impression de vous précéder.

 

Rendre le travail à l’épaule plus ludique pour le cheval

Ensuite, une promenade est l’occasion de rencontrer de nombreux obstacles et objets qui offrent diverses possibilités d’exercices. Par exemple, on peut imaginer un tour autour des épaules autour d’un arbre. Ou un slalom entre plusieurs arbres. Un mur peut aider le cheval à reculer droit ou servir d’aide pour un premier essai de hanches en dedans. Passer un pont ou monter un escalier peuvent permettre de tester la confiance du cheval et de préparer de futurs compétitions de TREC. Un chemin très fermé avec des talus hauts et serrés permet de travailler les passages étroits. Un tronc en travers du chemin permet d’aborder le saut en main. Les possibilités sont sans fin !

 

Et même améliorer ses capacités sportives

Enfin, marcher d’un pas tonique en terrain varié est un excellent moyen de renforcer la musculature du cheval et d’améliorer son endurance. Et pour aller plus loin, pourquoi ne pas se mettre un jour  à la course ?

 

Marcher ou courir avec son cheval. travail à pied Laure Souquet equinessentiel 

 

La marche, une activité adaptée à tous les chevaux 

Marcher en main avec son cheval présente en outre l’inestimable avantage d’être adapté à toutes les périodes de sa vie. Qu’il soit trop jeune, trop malade, trop blessé ou trop vieux pour être monté, un cheval peut toujours marcher. D’ailleurs, la Nature l’a conçu à cette fin et tout son corps est adapté à cette activité. Il en profite même pour activer, stimuler ou renforcer de nombreuses fonctions vitales.

La marche -pieds-nus, s’il faut le préciser- active le retour du sang veineux vers le cœur. Elle permet le drainage des toxines, la circulation des graisses et de la lymphe ainsi que la progression du bol alimentaire dans le tube digestif. Elle renforce les sabots. Si elle est active, elle tonifie les muscles abdominaux et aide le cheval à bien tenir son dos. Marcher aide l’appareil musculo-squelettique du poulain en croissance à bien se développer. Après une blessure, la marche permet aux fibres de bien s’orienter dans le tissu neuf.  Après une maladie, elle aide à l’évacuation des toxines et au soulagement des courbatures. Si le cheval souffre d’arthrose, elle fluidifie sa démarche et désengorge ses articulations.

Il est donc possible de marcher avec un cheval quel que soit son âge et presque quel que soit son état physique. Mieux que cela, cette activité lui est toujours bénéfique. Un cheval ne marchant jamais trop, vous pouvez donc partir aussi longtemps et aussi souvent que vous le désirez avec votre compagnon ! Et cela sans vous poser de questions.

 

Et marcher a les mêmes avantages pour le cavalier que pour le cheval !

Lorsque je conseille à quelqu’un de marcher avec son cheval, on me rétorque souvent que c’est bien là trop d’effort. Monter une côte à pied ? Marcher une heure entière ? Que de fatigue en perspective !! C’est pour moi la mise en évidence de l’un des plus gros problèmes du monde de l’équitation. Paradoxalement, cette activité qui est considérée comme un sport est pratiquée par un grand nombre de personnes absolument pas sportives. Combien de cavaliers s’échauffent-ils avant de se mettre à cheval ? Pourtant, nombre de blessures seraient évitées grâce à un bon échauffement. Et quoi de mieux qu’un bon moment de marche avec son cheval pour échauffer les muscles du cheval comme de son cavalier ?!

De plus, notre mode de vie moderne nous a apporté tant de confort que nous sommes nombreux à souffrir de problèmes de poids et/ou de santé dus à un manque d’activité sportive. Et des études ont démontré que l’activité la plus bénéfique pour l’être humain était la marche. Logiquement, elle présente les mêmes intérêts pour nous que pour les chevaux. D’ailleurs, dans une tentative pour nous guider vers une meilleure gestion de notre santé, on nous livre nos smartphones avec une application podomètre intégrée. Application via laquelle on nous suggère de faire au moins 10 000 pas par jour, ce qui correspond en gros à 6 ou 7 km à pied. Marcher avec votre cheval vous fait donc autant de bien à vous qu’à lui. Et vous aussi pouvez en bénéficier quels que soient votre âge et votre état de santé. 

Alors, si vous n’êtes pas encore un ou une adepte de la marche à pied avec votre cheval, n’hésitez plus ! Je gage que cela pourrait devenir une nouvelle discipline à la mode…


Laure Souquet
Ostéopathe équine
equinessentiel(a)gmail.com

30 Comments

  1. THOUIN dit :

    Bravo, ça va mieux en le disant.

    Je suis déjà adepte et j’espère que beaucoup que ceux qui ne pratiquent pas encore ainsi seront convaincus.

    Bien cordialement.

  2. Delmarche dit :

    Superbe article marcher avec son cheval. Je suis convaincue et je partage

    • Équinessentiel dit :

      Merci! 🙂

    • Jean dit :

      Bonjour, je suis un néophyte de l activité équestre mais évoluant dans le milieu agricole, j’ ai des bases avec les animaux. Mon rêve était un apaloosa, un jour une personne m en a offert un, j’ ai accepté malgré beaucoup de contraintes, mon premier réflexe a été d essayer la marche avec mais c était compliqué il se sentait seul et était très agité alors j ai travaille le contact et le jeu avec lui en le laissant venir si il avait envie de me voir ! Après quelques temps 2 mois j’ai repris les ballades et aujourd’hui on va brouter ensemble et je le laisse sans longe c est tellement intéressant ce partage, je lui parle et je l observe comme il m observe et me test ! Tout ça pour dire que de marcher nous a évite la carrière et le travail par force, aujourd’hui je le monte quelques minutes a cru et ensuite je re marche avec etc !

  3. Jaja dit :

    Merci pour ce bel article!!
    Je pratique déjà avec mon cheval surtout depuis que je me suis fracturée une vertèbre il y a 10 ans… je ne pouvais pas remonter de suite…
    Une vrai complicité s est établie 😉

    • Équinessentiel dit :

      Oui, c’est ce qu’il y a d’incroyable, ça renforce énormément la complicité!! Et rien de mieux que de remuscler ainsi son propre dos et ses propres abdominaux avant de se remettre en selle! 😉

  4. Flaceliere dit :

    Bravo très bel article, j adhère totalement

  5. BENASSAR -Nimeskern dit :

    Vraiment merci pour vos précieux conseils bien viellants je trouve vos articles àux mieux pour nos chevaux et je vous en remercie encore pour cela vraiment agréable à vous lire

  6. Dominique Genin dit :

    Tellement vraie j ai fait naître ma jument il y a 6 ans ensuite vers 12 mois nous avons commencé les petites balades . En randonnée je suis souvent à pied j aime son regard ❤️

  7. FONDREVEZ Anne dit :

    Tellement vrai!
    Je marche et cours aux côtés de ma jument et on adore ça!!!!! 💚
    Votre article est top! J’espère que beaucoup de cavaliers le liront!

    • Équinessentiel dit :

      Merci! Il a déjà été lu presque 7000 fois depuis sa publication hier soir ! Je crois que cela montre que nous sommes bien plus nombreux que nous le pensons à marcher avec nos chevaux !!

  8. Hort dorine dit :

    Bonjour à tous cela fait 4ans que j ai ma jument et je vous confirme que la marche a pied avec ma beaucoup aidé à la connaître mieux j ai commencé avec un mors pelams et aujourd’hui il m arrive de sortir en licole et je continue la marche à pied avec et il est vrai que c’est bénéfique pour nous 2.

  9. Caro Lajoie dit :

    Bonjour, j’ai ma jument depuis 1 an. Mon premier cheval. Je montais à l’occasion avec une amie. Pour prendre confiance en moi c’est ce que je me suis mise a faire. Simple randonnée au licole avec elle. C’est une jument d’expérience pourtant. Elle a 18 ans mais comme on s’est apprivoisés tout les deux. Et ça continue. Merci pour cette article. Je me demandais si d’autres en faisait autant. Ça me gênait même mais vous venez de me prouver que je n’ai pas tord Je viens de découvrir votre site. Il est très interessant. Encore merci

    • Équinessentiel dit :

      C’est vrai que le regard des autres cavaliers est parfois moqueur ou plein de jugement lorsqu’ils nous voient à pied. Pourtant, nous sommes des milliers à marcher aux côtés de nos chevaux, ânes ou poneys ! Et je pense que ça leur convient très bien. 🙂

  10. Michelle Lamontagne dit :

    Génial votre article, c’est un plaisir de marcher avec son cheval.

  11. Marion Peluso dit :

    Bonjour,
    Moi je cours avec lui, cela nous fait faire un petit trotting tous les deux. Sa liberté dans le mouvement est juste incroyable et il adore cela.

  12. Bruno dit :

    J’adhère complètement à cette idée de marcher avec son cheval 🐴 👍😉

  13. Martine Pieters dit :

    Voilà 10 ans que je ne fais plus que marcher avec le mien, marcher dans la prairie, à ses côtés, lui parler. Il a 34 ans…Parfois il m’observe et je pense qu’il remarque que moi aussi j’ai pris de l’âge et il adapte son attitude, comme moi je me suis adaptée à lui. Plus de 20 ans d’amitié, c’est inespéré, un tel cadeau de la vie que je chérirai éternellement. Marcher oui, s’arrêter… s’adapter, ne rien lui imposer.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *