Les 4 Accords Toltèques appliqués à l’équitation

Coronavirus covid 19 confinement et chevaux - Yin Yang Tao Chaos - Un nouveau monde du cheval
Coronavirus covid 19 et chevaux, des questions émergent
29 mars 2020
Covid-19 : pourquoi l’écurie du cheval de sport d’aujourd’hui doit changer
10 avril 2020
Les 4 accords toltèques appliqués à l'équitation, entre cavaliers et avec les chevaux - Laure Souquet Equinessentiel

Connaissez-vous les 4 Accords Toltèques et vous êtes-vous déjà demandé comment les appliquer à l’équitation ? Ces dix dernières années j’ai passé davantage de temps dans des écuries que nulle part ailleurs. Et je pense que nous aurions tout à gagner à y faire entrer ces principes. Tant entre cavaliers qu’entre cavalier et cheval.

 

Que sont les 4 Accords Toltèques ?

Les 4 Accords Toltèques que je vous propose d’appliquer à l’équitation et avec votre cheval sont un code de conduite inspiré de la sagesse Toltèque. Don Miguel Ruiz, héritier de cette culture, nous les a transmis dans un livre qui a fait le tour du monde. Ces 4 Accords nous enseignent comment nous libérer de croyances qui nous limitent, nous font prisonniers de la peur et font de ce monde ce qu’il est. Adopter ce code de conduite très simple nous permet de transformer complètement notre vision du monde et des autres. En remettant chaque chose à sa place, on retrouve notre liberté et notre capacité à aimer et à être heureux.

Voici ces 4 Accords Toltèques et comment vous pouvez les appliquer au monde du cheval et de l’équitation.

 

1er Accord Toltèque : Que votre parole soit impeccable

Le 1er accord nous enseigne à choisir avec soin chaque parole que nous prononçons. Afin que chacune soit toujours une parole vraie et une parole d’amour. Comme dit Marschal Rosenberg, « Les mots sont des fenêtres, ou bien ce sont des murs. » Un seul mot peut faire énormément de mal, aux autres comme à nous-même. Ou bien il peut ouvrir un cœur, panser une blessure ou donner de l’espoir. A chaque mot que vous prononcez, vous faites un choix. Celui d’être des créateurs d’ombre, ou bien de lumière. Et cela vaut aussi pour ce que vous vous dites à vous-même. 

 

Comment l’appliquer entre cavaliers ?

Dans les écuries dans lesquelles je passe, chaque personne me parle de ceux qui l’entourent. Des autres cavaliers, des employés ou des professionnels divers. Bien trop souvent, j’entends des jugements. Des accusations. Des moqueries. Et celui ou celle qui en était l’auteur en devient la cible dès lors que je parle à une autre personne. Comme s’épanouir dans un tel environnement ? Comment profiter d’un temps de loisir dans un endroit où chacun juge durement les autres ?

Pour faire du monde du cheval et de l’équitation un monde meilleur, vous pouvez commencer par appliquer le 1er Accord Toltèque. Faites que votre parole soit impeccable. Adressez-vous aux autres avec bonté. Et lorsque vous parlez d’eux, faites-le en bien. Aidez chaque acteur de votre quotidien à voir ce qu’il y a de bon et de positif chez les autres. Restez sourd(e) aux rumeurs et aux mensonges. Laissez-les glisser sur vous sans jamais les retenir. Choisissez chaque mot que vous prononcez avec soin. Cela n’empêchera pas les autres de continuer à médire. Mais vous, vous ne ferez plus partie de ce cercle vicieux. Vous aurez pris un chemin paisible qui mène à la paix du cœur. 

 

Comment l’appliquer avec les chevaux ?

Les chevaux, eux-aussi, méritent que vous choisissiez avec soin chaque parole que vous leur dites ou que vous prononcez à leur sujet. Si vous avez déjà vu l’expérience du riz de Masaru Emoto, vous savez combien les mots sont porteurs d’une énergie cohérente avec leur sens. Nourrissez une plante de mots d’amour et elle croîtra avec énergie. Nourrissez-la d’insultes et de mots de haine et elle pourrira sur pied. Il en va de même avec tout être vivant.

Faites des reproches à un cheval, dites qu’il est moche ou mauvais, et son cœur se flétrira. Au contraire, dites-lui combien il est beau, courageux et merveilleux, et il le deviendra encore davantage. Chaque fois que vous vous adressez à un cheval, même dans le secret de votre cœur, il entend votre message. A vous de choisir si vous voulez inscrire au fond de lui le désespoir et la peine ou bien lui adresser des mots d’amour et l’encourager à vivre avec bonheur.

 

2ème Accord Toltèque : Quoi qu’il arrive, n’en faites pas une affaire personnelle

Le 2ème Accord Toltèque nous invite à intégrer le fait que ce que chacun fait ou dit ne concerne que lui-même. Par conséquent, ce que les gens disent de vous n’a aucune importance. Si une personne vous crie dessus, vous insulte ou vous accuse, cela n’a rien à voir avec vous. Elle exprime simplement une frustration, une colère, une peur ou une croyance qui lui sont propres. De même si elle vous encense. En comprenant cela, vous acquérez une liberté énorme ! Vous vous libérez complètement des jugements des autres pour ne plus vous préoccuper que de la vérité qui vit au fond de votre cœur. Et cela vaut aussi pour les jugements que vous avez sur vous-même.

 

Comment l’appliquer entre cavaliers ?

Le monde de l’équitation est un monde d’égo. Les cavaliers se jugent entre eux, se critiquent, se comparent. Chacun pense détenir LA vérité et l’assène aux autres sans discernement aucun. On vous met sur un pied d’estale ou on vous rabaisse. On fait votre éloge ou on vous dit combien vous êtes mauvais(e), combien vous vous trompez. Et vous faites de même avec les autres. Pourtant, ce monde ne serait-il pas plus beau si chacun s’occupait de lui-même ? Pour vous libérer de ce monde de jugements, d’appréciations et de dépréciations, intégrez le 2ème Accord Toltèque. Quoi qu’il arrive, n’en faites jamais une affaire personnelle. Ecoutez calmement ce que l’on vous dit et répondez-y aimablement. Mais ne laissez pas les mots ni les actes des autres vous blesser. Considérez que la personne a exprimé une émotion ou une opinion qui lui est propre. Prenez du message ce qui peut être constructif pour vous. Laissez le reste à la personne à laquelle cela appartient.

 

Comment l’appliquer avec les chevaux ?

Que ressentez-vous lorsqu’un cheval ne réagit pas comme vous le voudriez-vous ? Vous sentez-vous blessé(e) ? Humilié(e) ? Rejetée ? 

Un cheval réagit en fonction de ses propres problématiques. Ses seules intentions sont de retrouver la paix et la sécurité aussi vite que possible. Aussi, s’il vous fuit, s’il refuse de répondre à vos demandes ou s’il vous mort ou vous tape, n’en faites pas une affaire personnelle. Il ne remet pas en question votre valeur. Il exprime simplement la réalité qu’il est en train de vivre. Plutôt que de vous sentir blessé(e), cherchez à comprendre ce qu’il vit. Remettez en question la nature de votre demande ou sa forme, et vous obtiendrez de lui une réaction différente. C’est aussi simple que ça !

Vous verrez qu’en voyant les choses de cette façon, votre relation aux chevaux sera complètement transformée !

 

3ème Accord Toltèque : Ne faites pas de suppositions

Cet Accord nous demande de cesser de prêter aux autres des intentions et d’interpréter leurs propos et leurs actes. Car en vérité nous ne savons rien de ce qu’ils pensent ni des raisons qui motivent leurs actions. En supposant, nous supposons toujours le pire et nous nous faisons du mal et du souci pour rien. Pour vous simplifier la vie, cessez de supposer ce que les autres ressentent ou pensent. Posez-leur des questions ! Ainsi, vous serez fixé(e). De même, cessez de faire des suppositions sur vous-même. Soyez honnêtes envers vous-même.

 

Comment l’appliquer entre cavaliers ?

Parce que nous avons tous de nombreuses peurs en nous, nous craignons toujours le jugement des autres. Et nous tendons à interpréter leurs actions comme s’il s’agissait des nôtres. C’est à dire d’après nos propres façons d’agir et notre propre vision du monde. Par exemple, vous arrive-t-il de vous sentir irrité(e) si un autre cavalier vous donne des conseils ? Peut-être pensez-vous alors qu’il vous croit nul(le) ? Et si c’était tout l’inverse ? S’il vous donnait des conseils à vous parce qu’il pensait justement que vous aviez le niveau suffisant pour en tirer parti ? Ou s’il vous donnait ces conseils simplement parce qu’il éprouvait le besoin de se sentir utile ? Ou pour que vous le confortiez dans son point de vue ? Voyez, les possibilités sont nombreuses. Alors la prochaine fois qu’une personne a un comportement qui vous irrite ou qui vous blesse, pourquoi ne pas simplement lui demander quelles sont ses intentions ou motivations ?

Cessez d’interpréter les paroles et les actes des autres cavaliers. Demandez-leur ce qu’ils pensent. Vous verrez que vos relations avec nombre d’entre eux en seront transformées !

 

Comment l’appliquer avec les chevaux ? 

Beaucoup de personnes prêtent aux chevaux des intentions qui ne sont pas les leurs. C’est une façon bien injuste de leur faire jouer des rôles qu’ils n’ont jamais voulu jouer. Par exemple, vous êtes-vous déjà dit qu’un cheval se moquait de vous ? Qu’il tentait de vous dominer ? Qu’il cherchait à vous énerver ? De telles pensées ne sont que le reflet de vos peurs et une façon de renforcer vos propres blessures d’égo. De même, vous pouvez lui prêter à tort des sentiments tels que la jalousie ou l’envie. Non seulement chaque cheval est un individu avec sa propre appréhension du monde, mais en plus il appartient à une espèce différente de la vôtre. Les pièges de l’anthropomorphisme s’ajoutent donc à ceux de l’égo pour vous tromper.

Evidemment, il est difficile de questionner un cheval sur ses motivations. Alors contentez vous de constater son comportement sans chercher à l’interpréter. Cherchez simplement à remarquer les circonstances dans lesquelles ce comportement s’exprime. Vous serez parfois bien surpris(e) de remarquer un élément déclencheur auquel vous n’auriez jamais pensé ! De cette façon, vous éviterez de rentrer dans des clichés, de tirer des conclusions hâtives et de prêter aux chevaux des intentions qui ne sont pas les leurs. Vos rapports avec eux en seront de suite beaucoup plus simples !

 

4ème Accord Toltèque : Faites toujours de votre mieux

Cet Accord est celui qui vous permettra de faire de l’application des 3 précédents une habitude. C’est aussi celui qui fera de vous une personne heureuse et épanouie. Parce qu’en faisant toujours de votre mieux, quoi que vous fassiez, vous ferez les choses avec envie et avec cœur. Ainsi, vous n’aurez rien à vous reprocher et vous pourrez être fier(/ère) de vous. Vous n’en ferez ni trop ni pas assez. Vous trouverez l’équilibre et la paix.

 

Comment l’appliquer entre cavaliers ? 

Pour appliquer cet accord entre cavaliers, vous pouvez commencer par faire de votre mieux pour respecter les 3 premiers Accords. Si chacun procédait ainsi, ne serait-ce pas un bonheur de se rendre aux écuries, quelles qu’elles soient ? Et cela ne devrait-il pas être un bonheur de se rendre dans un lieu où l’on vient s’adonner à un loisir ? 

Ensuite, vous pouvez faire de votre mieux pour respecter les règles de vie de ce lieu. Laisser propre chaque endroit où vous passez. Remettre à sa place chaque chose que vous empruntez. Ramasser les crottins derrière vous. Remplir au mieux le rôle qui est peut-être le vôtre. Tenir votre parole lorsque vous vous engagez à rendre un service. Parfois, bien sûr, vous pourrez toujours faire une erreur. Mais on vous pardonnera et vous vous pardonnerez à vous-même, car vous aurez fait de votre mieux. Et c’est l’essentiel. Imaginez un monde tel que celui-ci. Un quotidien dans lequel chacun ferait toujours de son mieux. Voulez-vous être ce changement là ? 

 

Comment l’appliquer avec les chevaux ?

De même, vous pouvez commencer par faire de votre mieux pour respecter les 3 autres Accords avec les chevaux. Et vous pouvez faire de votre mieux pour prendre soin d’eux. Pour respecter leurs besoins et leurs sentiments. Faire de votre mieux pour les traiter avec amour et douceur. Faire de votre mieux pour les traiter en amis. Si vous arrivez à appliquer ces 4 Accords Toltèques à chaque fois que vous pratiquez l’équitation ou que vous êtes en relation avec des chevaux, leur monde sera bien plus beau, et le vôtre aussi

 

Appliquer les 4 Accords Toltèques à l’équitation peuvent changer votre vie 

Ces 4 Accords, si vous les respectez, peuvent vous transformer et transformer votre vie et vos relations. Avec les autres comme avec les chevaux. Pour ma part, je pense qu’ils auraient leur place dans toutes les écuries. Evidemment, vous ne pourrez pas obliger les autres à les respecter. Mais là, on ne parle pas des autres. On parle de la façon dont chacun de nous décide ou non de se laisser blesser par les comportements des autres. En appliquant ces Accords, vous vous libérez des pièges de votre propre mental. Vous acquérez la capacité de faire simplement de votre mieux pour vous respecter et respecter les autres, tout en restant hors d’atteinte de leurs émotions ou de leurs jugements. Ce n’est pas un chemin facile, mais il vaut la peine d’être suivi et personne ne peut le faire pour vous. C’est une histoire qui ne concerne que vous. Un choix que vous êtes libre de faire ou non. 

Bien sûr, j’en donne ici ma propre interprétation, ainsi que la façon dont je les relie avec ma façon d’aborder les chevaux. Si cela vous parle et si ce n’est déjà fait, je vous invite chaudement à lire le livre de Don Miguel Ruiz, Les 4 Accords Toltèques. Car au-delà de l’équitation et de votre cheval, vous gagnerez à bien comprendre ces 4 Accords Toltèques et à les appliquer à votre vie en général !

 

Et si cette approche vous a plu, pensez à vous abonner au blog, tout en bas dans le pied de page ! 😉 

 

Laure Souquet
Ostéopathe équine
equinessentiel(a)gmail.com


Photographe : Kevin Simonet
www.suismonobjectif.com

Ostéopathe chevaux chiens équin canin Montluçon Vichy Moulins Clermont Ferrand Thiers Volvic et Riom Pays de Gex Annemasse Douvaine

6 Comments

  1. Laffin dit :

    Très belle philosophie de la vie j’essaie de tendre vers cette attitude bienveillante même si ce n’ Est pas toujours facile, le temps du confinement nous fait réfléchir….
    Merci pour ce document Prenez soin de vous
    Florence

    • Équinessentiel dit :

      Prenez soin de vous aussi. 🙂 Si ce temps de confinement nous permet à tous de nous recentrer sur l’essentiel, ce sera au moins ça qui en sera sorti de positif !

  2. Bergerard dit :

    Magnifique !! Vous avez entièrement raison. Les chevaux ressentent nos emotions et sont deq ètres sensibles qui ont une grande sagesse. Ce sont de vieilles âmes qui ont beaucoup à nous apporter

  3. Kim Coulombe dit :

    Tellement parfait!! J’adore les accords Toltèques mais je n’avais jamais pensé à les appliquer à l’équitation!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *