Incurver votre cheval sans tirer sur la rêne intérieure

La selle idéale pour votre cheval, avec ou sans arçon ? Laure Souquet - Equinessentiel - Ostéopathe équine et cavalière
La selle idéale pour votre cheval, avec ou sans arçon ?
15 juin 2020
Laure Souquet Equinessentiel - Suivez un stage pour développer avec votre cheval une relation forte et harmonieuse
Comment bien longer son cheval et varier les exercices
19 juillet 2020
Incurver votre cheval sans tirer sur la rêne intérieure, sans rêne d'ouverture - Laure Souquet cavalière et ostéopathe équine

Incurver votre cheval et tourner sans tirer sur la rêne intérieure, c’est possible ! C’est même la seule façon de tourner en équilibre. Je vous explique pourquoi vous devez oublier la rêne d’ouverture !

 

La rêne d’ouverture, le summum du déséquilibre !

Faire une rêne d’ouverture, c’est l’une des premières choses que l’on apprend en poney club ou centre équestre. Cela consiste à écarter la main intérieure pour inviter le cheval à tourner ou se mettre en cercle. Enfin en théorie. Parce qu’en réalité le cheval ne répond généralement pas correctement et le cavalier se retrouve invité à tirer sur cette rêne intérieure. Alors le cheval tourne… dans le plus grand déséquilibre ! Son nez étant tiré vers l’intérieur, il prend en effet naturellement appui sur la rêne et s’effondre donc sur son épaule extérieure.

Ce sont les lois de la physique, et cet effet est d’autant plus important que l’allure augmente. La faute à la force centrifuge qui n’arrange pas les affaires du cavalier, ni du cheval. Utiliser votre rêne intérieure pour incurver votre cheval et le faire tourner est donc un contre-sens total ! Cela pousse votre cheval en déséquilibre et vous prive de toute possibilité d’évoluer vers une équitation toute de légèreté et d’équilibre. Et vous condamne à finir vos séances d’équitation les bras en compote à force de tenir votre cheval à bout de rêne. Or, monter à cheval ne devrait jamais être une épreuve de force !

Si vous souhaitez ménager à la fois vos bras et la bouche ou le chanfrein de votre cheval ; si vous souhaitez parvenir à incurver votre cheval et à tourner en équilibre avec lui ; et si vous rêvez de belles épaules en dedans et plus si affinités ; vous devez renoncer à la rêne d’ouverture ! Vous devez cesser de tirer sur votre rêne intérieure.

 

Tourner en équilibre, une histoire de jambe intérieure et de rêne extérieure

Cette histoire, vous l’avez déjà entendue. Si si, j’en suis sûre ! Seulement, vous n’y avez peut-être pas cru. Et pourtant c’est vrai. Pour tourner en équilibre, le cheval doit s’incurver autour de votre jambe intérieure. Et c’est votre rêne extérieure qui doit lui offrir un léger soutien et gérer le degré d’incurvation. Pour le comprendre, visualisez un cheval.

Que doit-il faire pour tourner ? Il doit engager son postérieur intérieur sous la masse : c’est ce que lui demande votre jambe intérieure en sollicitant ses abdominaux pour qu’il engage loin ce postérieur. Et en même temps, il doit remonter son épaule extérieure pour s’inscrire sur le trajet d’un cercle : c’est ce que lui demande votre épaule extérieure en avançant elle aussi alors que l’épaule intérieure s’ouvre et s’abaisse. Oui, j’ai bien parlé de l’épaule et non de la rêne. C’est votre épaule qui indique au cheval que faire avec la sienne, lui communiquant sa position à travers la position de votre bassin. Votre main, elle, s’avance pour laisser l’encolure s’allonger alors que le cheval l’enroule vers l’intérieur. S’il met trop de pli, elle le retient légèrement, en fermant les doigts gentiment. 

 

 

 

Oui mais… si je lâche la rêne intérieure mon cheval ne tourne pas ! 

Si une méthode a fait ses preuves et qu’elle ne donne pas de résultats avec vous, ce n’est pas la méthode qu’il faut remettre en cause mais votre façon de l’appliquer. Si votre cheval ne tourne pas sans s’appuyer sur la rêne intérieure, c’est que vous faites une erreur. Votre jambe est peut-être mal positionnée. Vérifiez qu’elle soit bien au niveau du point de pivot de votre cheval. Ou vos épaules ne sont pas orientées dans le sens du mouvement. Utilisez-les pour montrer au cheval le sens du déplacement que vous souhaitez qu’il fasse. Il se peut aussi qu’il s’appuie parce que vous, vous tirez sur cette rêne intérieure. En effet, souvenez-vous qu’il faut être deux pour tirer. Si vous lâchez la rêne intérieure, le cheval ne peut pas s’y appuyer.

Donc, si vous n’y arrivez pas, reprenez depuis le début. Vous pouvez même vous lancer rênes longues, et faire tourner votre cheval juste avec vos jambes et vos épaules. Lorsque vous y arriverez, vous aurez compris comment utiliser votre corps de façon logique et intelligible pour le cheval. Vous verrez, ça fonctionne à tous les coups, et avec une rapidité étonnante !  Vous n’aurez plus qu’à faire de même avec vos rênes ajustées. Puis au trot et au galop. Et vous et votre cheval aurez fait un pas de géant dans votre progression vers une belle équitation ! 

 

J’espère que cet article vous aura aidé(e) à comprendre comment incurver correctement votre cheval pour tourner en équilibre. Et s’il vous a plu, pensez à vous abonner au blog, tout en bas dans le pied de page, pour ne pas manquer les suivants ! 😉 

 

Laure Souquet
Ostéopathe équine
equinessentiel(a)gmail.com


Photographe : Kevin Simonet
www.suismonobjectif.com

Ostéopathe chevaux chiens équin canin Montluçon Vichy Moulins Clermont Ferrand Thiers Volvic et Riom Pays de Gex Annemasse Douvaine

2 Comments

  1. Babolat dit :

    C est très interessant

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *