Cheval aux pieds sensibles, que faire ?

Laure Souquet Equinessentiel - Suivez un stage pour développer avec votre cheval une relation forte et harmonieuse
Comment bien longer son cheval et varier les exercices
19 juillet 2020
Maintenir son cheval en forme : quel travail à quelle fréquence ? - Laure Souquet, ostéopathe équine et cavalière
Cheval en forme : quel travail et à quelle fréquence ?
26 novembre 2020

Si votre cheval a les pieds sensibles, il vaut vraiment la peine d’en chercher la cause. En effet, la sensibilité de ses sabots peut être un symptôme de nombreux problèmes. Voici quelles questions vous poser.

 

Cheval aux pieds sensibles, le parage peut être en cause

Lorsqu’un cheval a les pieds, ou plutôt les sabots sensibles, la première chose à vérifier est son parage. Car si celui-ci est inadapté, il peut tout à fait être la cause de cette sensibilité. Notamment si la personne qui s’en occupe touche à la sole du cheval à chaque parage. En effet, un cheval pieds nus marche normalement sur sa fourchette, sa sole, et la partie interne de sa paroi. Il doit donc avoir une fourchette bien développée et une sole épaisse et solide. Celle-ci s’adapte au terrain sur lesquels il se déplace en formant des cals plus épais et plus durs là où le pied nécessite davantage de protection. Si le cheval évolue régulièrement sur un sol dur, un cal apparaît au niveau de la sole périphérique. S’il marche beaucoup sur un sol sableux, des cals prolongent les barres autour de la fourchette. Si ces cals sont retirés à chaque parage, le cheval doit chaque fois repasser par une phase de grande sensibilité avant qu’ils ne se refassent. Il est donc primordial de laisser la sole d’un cheval pieds nus se développer au maximum, sans la toucher. Car c’est de sa qualité que dépend la sensibilité du pied.   

Donc, si votre cheval a les pieds sensibles et encore plus après parage, commencez par en parler au pareur ou au maréchal qui s’en occupe. Il est possible que son parage soit trop invasif et fragilise le pied de votre cheval. S’il ne vous écoute pas et refuse de changer son approche, essayez avec une autre personne. Un parage adapté peut changer la vie de votre cheval !

 

Une démarche douloureuse du cheval peut aussi provenir d’infections des sabots

De nombreux chevaux ont mal aux pieds car ceux-ci sont en mauvaise santé. Tout simplement. Par exemple, les pourritures profondes de fourchettes sont extrêmement douloureuses. Et elles passent parfois inaperçues, invisibles derrière une lacune centrale réduite à une simple fente. Lorsqu’un cheval a les pieds sensibles, vérifiez donc toujours l’état de ses lignes blanches et de ses fourchettes. Enfoncez un cure-pieds dans les lacunes. Le cheval ne devrait pas réagir. S’il a mal, c’est que les fourchettes sont infectées. Dans ce cas, il faudra trouver pourquoi et soigner le cheval pour voir disparaître cette sensibilité.

Il se peut que les talons soient trop serrés, comprimant la fourchette. Ou que le terrain soit trop boueux et porteur de bactéries et champignons. Ou bien le cheval peut souffrir d’une faible immunité, auquel cas des examens plus poussés seront nécessaires. Dans tous les cas, désinfectez et protégez bien les sabots jusqu’à guérison. 

 

La sensibilité des pieds d’un cheval peut révéler un problème de santé

Si votre cheval bénéficie d’un bon parage qui laisse sa sole se développer, sa sensibilité peut être le symptôme d’un problème de santé. Mon expérience m’a montré que plusieurs choses pouvaient être en cause. Avant de le déclarer inapte à vivre pieds nus, vérifiez les points suivants.

Mauvais état du microbiote intestinal rime avec faiblesse des sabots

La qualité de la corne dépend directement de l’état général du cheval. S’il digère et assimile mal, il ne peut produire de corne de bonne qualité. Si votre cheval a les pieds sensibles, pensez donc à lui faire une cure de prébiotiques et/ou probiotiques. De même s’il est sujet aux infections des fourchettes et lignes blanches. Car la flore intestinale est impliquée dans la maturation de certaines cellules de l’immunité. Vous verrez que cela l’aidera à produire des sabots plus résistants et sains qui protégeront plus efficacement les tissus sensibles et l’os du pied.

Je me souviens d’un collègue pareur dont le cheval était très sensible sans qu’il parvienne à se l’expliquer. Après avoir vu son cheval pour une séance d’ostéopathie, je lui ai conseillé une cure de probiotiques. Trois semaines plus tard, il me faisait un retour ébloui ! Non seulement la locomotion de son cheval avait changé du tout au tout suite à la séance, mais en plus depuis la cure il trottait littéralement sur les cailloux ! Depuis, la nécessité de l’entretien du microbiote intestinal des chevaux est devenu pour lui une évidence.

 

Une carence peut aussi expliquer la sensibilité des pieds de votre cheval

En plus de bien digérer et assimiler, pour produire une belle corne performante, votre cheval doit recevoir tous les minéraux et oligo-éléments nécessaires. Assurez-vous-en en lui fournissant un bon Complément Minéral et Vitaminé ( CMV ), de préférence d’origine naturelle et bien assimilable. Vous verrez que crins, poils et corne gagneront en qualité. Si d’autres symptômes de carences sont visibles, vous pouvez vous tourner vers votre vétérinaire pour une recherche de carence. Les plus courantes en France sont les carences en Zinc et Sélénium, mais il en existe bien d’autres.

 

Les troubles métaboliques tels que la fourbure rendent les pieds des chevaux sensibles

Cela semble évident, mais un cheval peut avoir les pieds sensibles car il fait une fourbure ou en prend le chemin. Par exemple, la sensibilité des pieds de certains chevaux augmente régulièrement à l’arrivée du printemps et de son herbe bien riche. Elle est alors un bon indicateur des troubles métaboliques vécus par le cheval. Lorsque cela arrive, il est important de prendre des mesures pour réduire l’ingestion de sucres. Soit en supprimant l’accès aux pâtures jusqu’à ce que l’herbe monte en graines ; soit en mettant au cheval un panier de régime type Greenguard. Il y encore quelques semaines à peine, je l’ai conseillé à une personne dont le poney peinait à marcher tant il avait mal aux pieds. Trois jours après la pose du panier, il galopait dans son pré et avait pu rejoindre ses compagnons ! Et cette expérience est bien loin d’être la seule de ce type que je pourrais vous partager. 

 

Cheval aux pieds sensibles, pensez aux maladies type Lyme et piroplasmose

La sensibilité des pieds d’un cheval peut aller de paire avec une sensibilité générale. Le cheval montre alors des signes de douleur sur tout le corps à la palpation. Ce type de sensibilité générale n’est pas à prendre à la légère ! En effet, elle découle souvent d’une déficience immunitaire et peut indiquer la présence d’une maladie telle que Lyme (borréliose), piroplasmose, erlichiose, leptospirose ou autre. En cas de doute, demandez donc à votre vétérinaire un bilan de santé avec prise de sang et sérologie. Si quelque chose en ressort, vous verrez qu’après traitement votre cheval retrouvera un tout nouveau confort dans ses sabots !

 

Un déséquilibre hormonal peut aussi causer une sensibilité des pieds

Enfin, notamment pour les juments, pensez que des pieds sensibles peuvent indiquer un déséquilibre hormonal. Si le déséquilibre est marqué, la jument peut être sensible au-delà de la zone des ovaires et de l’utérus. Cette sensibilité peut s’étendre à tout le corps et jusqu’aux pieds. Je l’ai déjà observé à de nombreuses reprises. Là encore, lorsqu’on parvient à résoudre ce problème, tout rentre dans l’ordre également pour les pieds. J’ai également rencontré des juments plus sensibles lors de leurs chaleurs, et elles présentaient soit des troubles ovariens soit des maladies de l’appareil génital. Etre à l’écoute de ce type de signe peut vous donner des indices pour chercher dans la bonne direction la cause du mal-être de votre cheval.

 

Alors, si votre cheval a les pieds sensibles, vous devez clairement penser à les protéger lors des sorties ou même au pré si nécessaire. Et il existe de nombreuses solutions pour cela tout en gardant votre cheval pieds nus. Mais dans tous les cas cela vaut le coup de prendre le temps de chercher la cause du problème avant d’en effacer les symptômes. C’est parce que je suis à l’écoute de tous ces signaux envoyés par le corps du cheval que mon approche diffère de celle de beaucoup d’autres professionnels, et que je mets souvent le doigt sur des choses qui étaient passées inaperçues lors de nombreux examens ou séances précédents. La nature a conçu le cheval avec des pieds sur lesquels il puisse marcher. S’il ne le peut pas, c’est que quelque chose dysfonctionne. 

 

Laure Souquet
Ostéopathe équine
equinessentiel(a)gmail.com


Photographe : Kevin Simonet
www.suismonobjectif.com

Ostéopathe chevaux chiens équin canin Montluçon Vichy Moulins Clermont Ferrand Thiers Volvic et Riom Pays de Gex Annemasse Douvaine

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *