L’arthrose

La dysplasie de la hanche ou du coude chez le chien
7 mai 2014
Éducation : les règles de base 1
16 mai 2014

 

L’arthrose touche beaucoup de vieux animaux, et malheureusement aussi de plus jeunes qui ont été soumis trop tôt à un entraînement trop intensif. C’est une affection douloureuse pour l’animal, et qui n’a pas un jour cherché par tous les moyens à en soulager son animal vieillissant? Parce que vous y serez tous confrontés un jour si ça n’a pas déjà été le cas, je vous explique ce qu’est l’arthrose, comment ralentir son arrivée puis sa progression et comment soulager les douleurs de votre animal.

 

L’arthrose est une usure de l’articulation, dont l’épaisseur des cartilages diminue à force qu’ils soient le siège de frottements. Elle survient chez tous les animaux qui vivent vieux, et surtout lorsqu’un facteur quelconque perturbe le fonctionnement normal de l’articulation : par exemple, si une dysplasie crée un contact anormal des surfaces articulaires, ou si un problème de pied perturbe les aplombs. Lorsque les deux os qui forment l’articulation viennent à se toucher, il se crée une inflammation très douloureuse. Il s’agit d’une crise d’arthrite qui montre que l’état de l’articulation s’aggrave. Le corps met alors en place des systèmes pour réduire la mobilité de l’articulation douloureuse, afin de diminuer la douleur. L’animal a alors moins mal voire plus du tout jusqu’à la prochaine crise. Croyez-vous que l’on puisse guérir l’arthrose? Si oui, j’ai une mauvaise nouvelle pour vous. Vous ne le savez peut-être pas mais le cartilage est le seul tissu du corps (ou le seul matériau si vous préférez) qui ne soit pas irrigué par des vaisseaux sanguins et qui ne puisse donc pas se reconstituer ni guérir. Le cartilage endommagé ne peut donc jamais être recréé, ce qui signifie qu’il est impossible de guérir l’arthrose. Cependant, on peut ralentir sa progression et diminuer la douleur.

 

 

Avant tout, si vous aimez votre animal et souhaitez qu’il vive et soit en bonne santé le plus longtemps possible, vous devez faire en sorte que l’arthrose apparaisse le plus tard possible. C’est bien ce que vous voulez non? Alors voilà comment faire. Si vous m’avez suivie, vous avez compris que tout ce qui entraîne une utilisation non physiologique (c’est à dire anormale) d’une articulation accélère l’apparition d’arthrose. Vous devez donc faire en sorte que votre animal marche le mieux possible et ait les meilleurs aplombs possibles. D’où l’importance de bien gérer chaque blessure par une rééducation appropriée et, pour un cheval, de s’assurer que ses pieds soient parés de façon à lui offrir les meilleurs aplombs possibles! Consultez mon article à venir pour savoir si votre cheval est bien dans ses pieds.

Si l’arthrose est la conséquence du fonctionnement anormal d’une articulation, il convient donc pour réduire sa progression de rétablir autant que faire se peut le bon fonctionnement de cette articulation. Cela voudra dire par exemple libérer une articulation bloquée, effectuer un travail musculaire pour rééquilibrer une articulation dysplasique, et toujours rééquilibrer le corps dans sa globalité pour éliminer les restrictions de mobilité qui entraînent une utilisation anormale des zones de compensation. A vous d’appeler quand il le faut l’ostéopathe ou le pareur  et de veiller à ce que leur travail convienne à votre animal! Mieux vaut prévenir que guérir!

 

Pour ralentir la dégradation du cartilage, il est aussi important de veiller à ce que les cellules qui le composent soient correctement approvisionnées. Or, comme je vous l’ai expliqué, le cartilage n’est ni innervé ni irrigué, ce qui explique qu’il ne puisse cicatriser. C’est par l’intermédiaire du liquide synovial se trouvant dans l’articulation qu’il réalise ses échanges, c’est à dire que ses cellules reçoivent ce dont elles ont besoin pour vivre et évacuent les déchets qu’elles produisent en fonctionnant. Le mouvement de l’articulation est donc primordial pour la nutrition et la préservation du cartilage! Malheureusement, un animal qui souffre d’arthrose tend à réduire ses déplacements. C’est d’ailleurs un cercle vicieux puisque moins il bouge moins ses articulations sont nourries, plus il perd en souplesse et en mobilité et moins il a envie de bouger ! C’est alors à vous de l’aider à se préserver. Comment? En lui offrant un environnement qui le stimule et lui donne envie de bouger, en l’emmenant se promener, en continuant de jouer avec lui et en lui offrant la compagnie d’un animal plus jeune qui joue avec lui etc. Mes chiennes ayant toujours vécu à plusieurs, je peux vous assurer que la présence des plus jeunes maintient les plus âgés en forme et leur permet de vivre plus longtemps et de mieux vieillir!

 

Lors de crises d’arthrite, donc dans les moments où votre animal souffre, il existe quelques moyens de le soulager. Un vétérinaire peut vous prescrire un anti-inflammatoire, mais soyez prudents avec ces produits car s’ils soulagent l’animal ils sont difficiles à éliminer et fatiguent son foie. Ce n’est déjà pas très bon pour un jeune animal alors qu’en pensez-vous pour votre vieil ami? Pour éviter ce problème, vous pouvez préférer des anti-inflammatoires naturels. Par exemple l’harpagophytum et le bourgeon de cassis en usage interne. Ils font partie de la composition du Spagy Souplesse, complément phytothérapique qui a en plus l’avantage d’aider votre animal à se reminéraliser. Vous pouvez le trouver en cliquant sur ce lien. Et en externe vous pouvez appliquer les huiles essentielles de menthe poivrée et d’hélichryse italienne et bien sûr l’argile. Les oméga 3 DHA sont aussi supposés avoir un effet bénéfique sur les cartilages. On en trouve par exemple dans les poissons gras type saumon, sardines, maquereaux ou harengs, que vous pouvez donner de temps en temps à votre chien. Et pour chevaux et chiens, pensez à faire un drainage lorsque nécessaire et des cures régulières de silicium organique. Bien évidemment, demandez conseils à votre vétérinaire avant tout traitement!

 

Une fois encore, l’ostéopathie donne aussi beaucoup de confort aux animaux vieillissants. Par des mobilisations douces et en redonnant de la mobilité aux structures articulaires, l’ostéopathe aide à la préservation du cartilage, diminue la douleur et permet à l’animal de se sentir mieux dans son corps et donc de retrouver l’envie de bouger ! Si votre chien ou votre cheval souffre d’arthrose, vous pouvez donc l’aider en le montrant régulièrement à un ostéopathe. Mais le but n’est pas de dépendre de lui! Entre les séances et pour pouvoir les espacer, vous pouvez vous aussi apprendre à mobiliser doucement les membres de votre compagnon, à l’étirer et à le masser. Quelques minutes de soins par jour vous feront économiser des séances chez un professionnel, feront beaucoup de bien à votre animal et renforceront votre relation avec lui! N’est-il pas important de lui montrer que vous tenez à lui et de continuer à partager de bons moments jusqu’à la fin? Du jeu, passez aux massages!

 

Voilà, vous avez toutes les clefs en main pour aider votre animal à mieux vieillir et à moins souffrir de l’arthrose. Alors à vous de jouer! Et comme d’habitude n’hésitez pas à partager vos expériences et à poser vos questions!

 

Laure Souquet
equinessentiel@gmail.com
0033 (0)6 19 12 02 37

5 Comments

  1. Virginie dit :

    Merci pour cet article, c’est très interessant.

    Mon Berger Allemand a 10 ans et cela fait dejà quelques années que nous devons le porter par exemple pour monter dans la voiture. Nous faisons tout pour l’économiser : pas d’escalier, ballades très courtes (il se couche vite dans l’herbe de toute façon), on ne lui lance plus de balles à aller chercher, toujours un coussin sous lui pour l’aider à se relever…
    Nous faisons des injections tous les 3-6 mois pour l’arthrose depuis environ 2-3 ans.

    Je pense prendre contact avec vous, afin d’avoir votre avis et vos conseils, étant moi meme sur Saint Genis.

    A bientot, Virginie.

    • Merci, je suis heureuse qu’il vous ait été utile! Beaucoup de bergers allemands ont des problèmes d’arthrose assez importants en vieillissant, surtout lorsque leurs hanches ont une faiblesse. Vous avez raison de préserver son confort au maximum. S’il ne fait plus beaucoup d’exercice, quelques massages réguliers lui feraient du bien.
      N’hésitez pas à me contacter, je vous conseillerai avec plaisir!

  2. […] permet aussi de retarder le vieillissement et l’apparition de problèmes tels que l’arthrose. En effet, chaque déséquilibre qui n’est pas réglé, chaque tension qui s’installe, […]

  3. […] L’arthrose est un mal très fréquent chez les vieux animaux, et que l’on rencontre malheureusement de plus en plus souvent chez des chevaux de plus en plus jeunes, dès 5 ans voire même avant.  […]

  4. […] et accélèrent le vieillissement de son organisme. Cela favorise notamment l’apparition d’arthrose, car les articulations ne sont plus utilisées comme elles le devraient et s’usent donc plus […]

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *