Tous les chevaux sont extraordinaires

par Équinessentiel dans Non classé | 23 commentaires

A quoi ressemble votre cheval? Le trouvez-vous beau? Intelligent? Doué? Exceptionnel? Etes-vous heureux(se) de l’avoir choisi lui et pas un autre? Ou au contraire pensez-vous qu’un autre serait plus intéressant, plus joli, plus performant, tout simplement moins ordinaire?

 

J’entends souvent des expression telles que « avec ce grand machin », « cette girafe », « ce mou du genou », « ce cheval tout tordu »etc. Imaginez un parent qui désignerait ainsi son enfant, ou un homme sa femme. Qu’en penseriez-vous? Cela ne vous paraîtrait-il pas violent? Alors pourquoi serait-il moins violent d’appeler ainsi son cheval ou celui dont on s’occupe? Parce qu’il n’est pas censé comprendre les mots que l’on utilise?

 

Qu’il les comprenne ou pas, il ressent votre intention. Et même, votre intention, votre façon de le regarder influent sur lui bien plus que vous ne le pensez. Si vous voulez comprendre comment, allez jeter un œil aux travaux de Masaru Emoto. Vous y apprendrez que les mots qu’on adresse à un être vivant, végétal ou animal, ont des répercussions énormes sur leur physiologie. Et oui, la façon dont vous regardez votre cheval, ce que vous pensez de lui, l’intérêt que vous lui portez jouent sur sa santé, son bien être et son moral. Dites-lui qu’il est moche, nul, bête, gauche, mal conformé ou autre et c’est ainsi qu’il se sentira et ainsi qu’il finira par être. Inversement, dites-lui chaque jour qu’il est beau, fort, intelligent, merveilleux, et que vous avez une chance incroyable de le côtoyer et vous le verrez se transformer jour après jour pour devenir ce cheval incroyable qu’il porte en lui et qui ne demande qu’à être remarqué et encouragé.

 

Je ne dis jamais une telle chose à un cheval. Dans chaque cheval, je vois quelque chose d’extraordinaire. Chaque cheval a quelque chose que les autres n’ont pas. Il peut être sage, patient, doux, courageux, humble, constant, endurant, rapide, souple… Pourquoi ces qualités auraient-elles moins d’importance que d’autres, et notamment moins d’importance que la beauté physique et la réponse à des standards pré-établis? Un cheval n’a pas la morphologie idéale? Mais qui a décidé de ce qui était idéal? Et vous même avez-vous une morphologie idéale? Voudriez-vous être jugé(e) pour cela chaque jour? Vous dites d’un cheval qu’il n’est pas intelligent? C’est juste que les choses ne lui sont pas présentées de façon à ce qu’il puisse les comprendre. Etiez-vous doué(e) dans toutes les matières à l’école? Était-ce la même chose chaque année ou était-ce plus ou moins bien selon le professeur que vous aviez et sa capacité à vous intéresser et à se montrer patient?

 

Cheval chevaux extraordinaire sensibilité coeur amour ostéopathie équine ostéopathe 74 01 haute savoie ain gex annemasse thonon genève équinessentiel

 

J’aime particulièrement ces chevaux mal aimés ou mal considérés. Ils ont cette incroyable générosité de continuer à donner encore et encore alors même que ce qu’ils donnent n’est pas apprécié. Moins on a de chances à la base plus notre succès a de valeur. Un cheval qui n’a pas d’aptitudes naturelles pour ce qu’on lui demande mérite plus encore d’être récompensé pour ses efforts. Et un cheval qui n’a pas été remarqué, qui passe inaperçu, est un cheval qui garde caché au fond de lui ce trésor qui le rend exceptionnel. Simplement, contrairement à d’autres, il n’affiche pas ses qualités, ne les met pas en avant. Celui qui veut les découvrir doit avoir la capacité de voir au-delà du visible, de toucher l’essence de l’être sans s’arrêter à son enveloppe. Qui que soit votre cheval, apprenez à voir en quoi il est extraordinaire ou bien donnez lui la chance de trouver quelqu’un qui saura le voir. Et  ne laissez personne lui dire qu’il n’est pas exceptionnel.

 

Tous les chevaux sont extraordinaires. Tous les chevaux méritent d’être aimés pour ce qu’ils sont. Tous leurs efforts méritent d’être reconnus. Aimez votre cheval autant qu’il vous aime et protégez-le des jugements hâtifs de ceux qui ne savent pas voir au-delà de son apparence.

 

Cheval chevaux extraordinaire sensibilité coeur amour ostéopathie équine ostéopathe 74 01 haute savoie ain gex annemasse thonon genève équinessentiel 2

 

Votre cheval est-il de ces chevaux humbles et qui recèlent bien plus de qualités que ce qu’il semble? Alors je vous invite à nous le présenter.

 

Laure Souquet
laure.souquet@wanadoo.fr
0033 (0)6 19 12 02 37

 

Étiquettes : ,

Sur le même sujet

Laisser un commentaire

  1. Hera!
    Une formation d accompagnement assisté par le cheval , afin d explorer un appel de cœur à cœur qui m est insufflé depuis quelques temps…
    Je suis professionnelle « MOI » je monte des chevaux de grand prix « MOI », et à « MOI » on amène une franche montagne….. Pfffff quel manque d égard !!
    Hera m a regardée et m a montré qui elle était ….m a montré comme l ego et le jugement peuvent nous éloigner du regard du cœur…fière et pourtant si humble , fougueuse, sensible, souple , rapide ,généreuse , belle … Tellement belle !!
    Hera a touché mon cœur , mon âme , mes blessures… Oui le regard des autres, le jugement laisse des traces , elle m a appris cette leçon , ne fais pas à un être
    Vivant ce qui te fait souffrir toi quand tu le subis…
    Depuis ce jour nous ne nous sommes plus quitté elle est la jument de mes rêves de gosses , celle que je cherchais dans les chevaux d élite mais que j avais oubliée de voir en chacun d eux qu il soit grand petit beau , performant ou pas…elle est simplement CHEVAL!
    Merci à elle , merci à eux …

    • Merci pour ce beau témoignage! Hera est magnifique, c’est vrai, et elle a une formidable présence.

  2. Alexandra

    Ce texte me parle énormément!

    Mon Assano <3
    "Qu'est ce que t'es allé t'emmerder avec un cheval dans cet état, ici on en a plein qui vont bien". "Laisse le dans une pension adaptée et passe à autre chose". "Il n'a pas été réformé pour rien c'est clair!". "Qu'est ce qu'il te bouffe du fric" (etc)
    Et bien cette "emmerde" c'est le plus beau cadeau de ma vie. Il est beau et élégant, fin et élancé je trouve. Il est rapide, et a une démarche bien a lui qui ferait que le le reconnaitrait parmi des milliers. Je le trouve intelligent, il apprends très vite. Equestrement parlant, il ne se passe rien, son physique ne le permet pas, pas encore et peut être jamais… mais mon bonheur c'est quand je le vois heureux dans son troupeau, c'est quand je vois qu'il apprends super vite des petits tours, quand il fait le beau pour avoir une carotte… C'est quand il me laisse approcher de lui couché, quand il fait sa tête de "lama" trop drole quand je lui gratouille ses endroits préférés, quand il redemande des gratouilles, quand en balade à pied, une simple cordelette suffit. Il a su dire non a mes rêves égoistes d'une cavalière qui sortait de 13 ans de club, il m'a ouvert d'autres voix. Je l'ai remis en état, peut être. Dans le fond c'est lui qui m'a sauvé… et qui me fait toujours grandir un peu plus! Je ne cesserait jamais d'exposer au monde toute la fierté que j'ai d'avoir ce cheval!

    • Merci pour ce magnifique commentaire! Je pense que nos chevaux nous choisissent. Vous avez su écouter le vôtre, évoluer dans la direction qu’il vous donnait, vous avez respecté ce qu’il est, et en récompense il vous donne le meilleur de lui même. Vous avez toutes les raisons d’être fière de lui! 🙂

  3. Jeannine Hansoul-Dabat

    Bonsoir,
    quel bel article!
    Cordialement
    Jeannine

  4. Claire Beaumard

    Bonjour,
    J’ai à la maison une petite jument âgée de 25 ans et bien fatiguée par une vie passée difficile et un emphysème chronique.
    Cette jument est d’une timidité extrême… un an pour obtenir un câlin de sa part malgré mes efforts de douceur quotidiens.
    Il y a 2 ans nous avons faillit la perdre d’une colique. Lorsque le lendemain matin (après une courte nuit !) je l’ai vu debout, en train de brouter, j’ai fondu en larmes de joie, la prenant dans mes bras.
    Depuis son attitude a changé. Elle est plus proche de moi, ose demander des câlins, ose se frotter à moi et j’ai un joli trémolo à chaque fois que j’arrive…
    C’est notre petite victoire à toutes les 2. J’adore ma petite « mamie », pourvu qu’elle vive très vieille.

    • Un témoignage émouvant! Pour gagner le cœur et la confiance de certains chevaux, il faut effectivement beaucoup de temps. Mais tout ce temps et ces efforts en valent toujours largement le coup. J’espère aussi que votre petite jument vivra encore très longtemps!!

  5. Jul

    Oh combien je suis d’accord avec tout ça et pas seulement concernant nos équidés 😉
    Récupéré en club où il a passé 17ans de sa vie dont 10 au travail, mon petit Keops était une enveloppe vide, un regard absent, une vie de club qui l’a blasé de tout. Puis il a réalisé à grand renfort de caresses, soins et amour, que le club était derrière lui, qu’il n’était plus qu’un poney parmi les autres, un véhicule sans âme et il s’est ouvert, il a compris qu’il était unique à nos yeux, qu’il était aimé tel qu’il est et après qq mois d’inertie ou presque il s’ouvre à nous et à la belle vie qu’on espère lui offrir. Les copains, le pré et un statut de poney exclusif, notre ami et compagnon. Je suis simplement aux anges lorsqu’il me rend mes gratouilles et que je vois l’éclat de malice dans ses petits yeux de poons. Il est si craquant quand il jette le regard de tous les côtés car il découvre qu’il n’y a pas que les alentours un club dans la vie. Les vaches ont été pour lui comme une rencontre du troisième type, la forêt un domaine inexploré et je suis ravie de lui permettre d’enfin découvrir la vie extérieure au club. Et ce n’est que le début !
    J’espère qu’il restera de longues années à nos côté en tant que chouchou de la famille <3

    • C’est une chance pour lui d’avoir trouvé une famille qui sache l’aimer et reconnaître ses qualités! Je suis sûre qu’il vous en est très reconnaissant! 🙂

  6. bonjour,

    Magnifiques articles. Toutes des choses que je « sais » mais c’est toujours mieux de les dires. Continuez
    J’ai deux chevaux tous récupèrés de l’abattoir. Ils me disent merci tous les jours. Une générosité hors du commun qui ne cherchent qu’à nous (ma famille et moi) faire plaisir. Le second à 6 ans, empoisonné, il a fait une fourbure et depuis lors nous nous battons ensemble pour se rétablir. Grâce à lui je suis devenu podologue equin, j’ai traversé les océans pour lui, pour apprendre à le soigner et grâce à lui je soigne des dizaines de chevaux. Lui il galope et moi je cours…

    • Merci! Je suis heureuse de voir ma vision des chose si bien reçue!
      Beaucoup de gens arrivent à revoir leur vision du cheval ou à apprendre à le soigner grâce à leur rencontre avec un cheval en particulier qui leur pose une question. En cela aussi ils sont extraordinaires. 🙂

  7. Ha non en faite je vous connaissais car j’avais déjà lu cet article. Puis-je le partager sur la page facebook de mon cheval et moi même en vous citant?
    Merci d’avance !
    Lydie

    • Merveilleuse déclaration d’amour pour un cheval qui a su choisir celle qui le verrait comme il est! Car les choisissent, j’en suis sûre, et ce n’est pas pour rien qu’il a attiré votre attention ce jour là! Merci d’avoir partagé cette belle histoire!

      Vous pouvez partager cet article avec grand plaisir! 🙂

  8. ..°Guapo°..

    Guapo partage ma vie depuis 2 ans maintenant, deux ans de pur bonheur !

    Guapo c’est le cheval de ma vie, mon « premier cheval » bien que j’ai du mal avec cette expression car j’ai du mal à imaginer qu’il puisse un jour y en avoir un autre.

    Quand j’étais enfant je lisait Hertland, Grand Galop, et je m’imaginais un jour rencontrer LE cheval, ce cheval pour qui j’aurais un coup de foudre, et avec qui ce serais « magique »
    Adulte, quand j’ai décidé de réaliser mon rêve d’enfant, je pensais que, certe, j’aurais mon cheval, mais qu’il était peu probable que ce « coup de foudre » arrive….

    Et Guapo est apparut…ce n’est pas lui que j’allais voir dans cette ecurie d’espagnol. J’aurais bien aimé une jument, assez grande, grise, avec de longs crins, baroque. Mais quand je suis passée à coté de Guapo, dans son box, ce petit hongre Alezan, les crins peu fournit, tout petit, mon coeur n’a fait qu’un bon dans ma poitrine. J’ai croisé son regard si expressif et des etoiles ce sont mises à brillées dans mes yeux.

    Je n’aurais pas cru que ça puisse exister, et pourtant, cette petite frimousse expiégle et curieuse m’a littérallement fait craquer. Nous sommes allé voir les autres chevaux, mais je ne pouvait m’empecher pour le regarder. Ce petit loulou de 3 ans tous juste qui ne nous lachait pas des yeux, suivant nos moindres fait et geste. D’une curiosité folle.

    Puis je suis allée le voir lui. il m’a sentit, à fouillé mes poches, c’est frotté à moi. Moi j’était tout sourire, il avait pas le physique du cheval que j’imaginait, mais qu’es ce qu’il était beau ! Un alezan qui brillait ! des crins en batailles qui lui donnait un petit air sauvage, une liste qui descendait sur le bout de son nez, un regard on ne peux pluq expressif. Petit mais…c’est telement pratique finalement en ballade^^même si je suis une grande perche. Il était magnifique !! le plus beau des chevayx ! fin ! si fin ! il semblait presque fragil, il était physiquement parfait…et puis surtout…ce regard…ce regard pleins de curiosité, d’envie de découvrir le monde. Je l’ai caressé longuement, il était doux. Telement doux, il se frottait un peu fort à moi, trop certains auraient dit, il ne respecte pas ta bulle aurait dit d’autre. Mais on se connait à peine, il me decouvre, tout comme je le decouvre. Et j’adore ça…c’est…magique, oui magique, comme dans mes rêves de petites filles.

    Le vendeur le lache dans le rond de longe, me montre aussi deux autres chevaux plus « beaux » plus avancé dans le travail, plus baroque…mais Guapo…il est magique…il n’a pas trop l’air de vouloir rester sur le rond de cercle, il veut revenir vers nous. Il est curieux, et il aime la présence de l’homme, c’est un petit poulain de 1 an dans sa tête, et il veux venir jouer avec nous. Il trotte avec des air relevé magnifique, il secou la tête et léve les fesse, il veut jouer. Car oui Guapo est joueur.

    Guapo va chercher la bache qui se trouve dans le fond du round pad, Le vendeur sourit et la lui pose part terre. Guapo se précipite dessu et s’arrête. Car oui Guapo est joueur. Il gratte du pied, il attends la suite, il veut apprendre des tours, ou peut être attends il une récompense. Guapo propose, il ne tiens pas en place, il cherche toujours à faire de nouvelles choses, il semble aimer apprendre, aimer proposer. Guapo est sensible, un bruit dans la cours et il nous « saute dans les bras », les oreilles en avant, le regard à l’affut. Guapo ecoute tout, il entends, il analyse, il est sensible, il à besoin d’être rassurer. Je te rassurerais mon Guapo, ensemble on ira rencontrer pleins de choses, et avec moi tu n’auras rien à craindre, ni des chiens derière les grillages, ni des gros tracteurs, ni des tapis. Car oui Guapo avait peur des tapis…C’est adorable non d’avoir peur des tapis? Mais Guapo, bien que sensible, est le plus courageux des cheval, il à peur? très bien, ont attends, on analyse, et de lui même il s’approche, va sentir, il se rassure, car finalement…il faut affronter ce qui fait peur. Guapo prends sur lui, il ne laisse pas la peur l’envahir, il est plus fort que la peur, plus fort que les monstres en plastiques ou qui abois.

    Guapo à tant à donner. Il est proche de l’homme, il aime les gratouille sur la groupe et n’hésite pas à le montrer, car quand Guapo veut quelque chose, il est déterminé, il est souple et se tords comme une anguille dans tous les sens, c’est si mignon à regarder, même impressionnant, et oui il peux se gratter les fesses avec la bouche l’air de rien, ou derière l’oreille avec le posterieur, même pas peur.

    Guapo est tendre, il fait des calin, on se couche tous les deux et parfois même il se met à ronfler.
    Guapo adore les autres chevaux, il aime se faire gratouiller, ou faire des galops effrainé. Si les copains partent sans lui il les appel, et oh faudrait pas me laisser tous seul quand même.
    Guapo est facil ! C’est un bébé si gentil…Jamais un coup de cul, jamais un cabré, parfois il à peur? il s’emballe, mais…jamais bien longtemps, car Guapo est courageux et une fois la surprise passée à quoi bon s’enfuir encore?

    Guapo est d’une légérté folle, bien qu’il apprenne tous juste à « travailler », le poids du corps, un licol ou une cordelette suffise amplement à comprendre. D’ailleurs il cherche toujours à comprendre ce que je lui demande, même si je ne suis pas claire, il cherche, il me pardonne toutes mes ereurs.
    Il marche sans fers sur tous les chemins sans jamais se plaindre et à une motivation folle.
    Il n’est aucunement dominant, voir même l’inverse, très amicale et doux.

    Bref Guapo est littéralement le cheval parfait ! et je vous assure je ne dis pas ça par ce que c’est le miens !! d’ailleurs si il avait une cavalière plus douée que moi il serais surement un super cheval de spectacle !! mais…Serait-il plus heureux?

    Tous ça pour dire qu’il est odux, sensible, généreux, curieux, intelligent, beau, complice, amical, volontaire, souple, fougueux, élégant, joueur, calin et encore des miliers d’autres chose….bref il est magique !

  9. Michèle Lambour

    Bravo à vous, je partage complètement votre façon de penser et j’en ai l’exemple vivant auprès de moi.
    Ma merveilleuse jument, réformée de chasse à courre, était jugée trop ceci…, pas assez cela…
    Elle me sidère chaque jour par sa générosité. Elle aime tant se sentir belle que je dois souvent modérer son enthousiasme de peur qu’elle ne se fatigue ! Elle a 21 ans.
    Je commence à songer à sa retraite (à la maison évidemment) et je sais déjà que je choisirai mon prochain parmi les « mal aimés », tellement passionnants à révéler.

    • Merci pour ce beau témoignage! Chaque cheval est un être précieux qui gagne à être connu et aimé!

  10. Charlotte Jolly Dupire

    Bonjour Laure, merci pour ces 2 articles. Ils furent pour moi une lecture douce et encourageante…
    Bon dimanche,
    Charlotte

  11. VINCENT Yvonne

    Quel article magnifique ! Merci pour eux !
    Le mien c’est un coup de coeur… comme souvent… j’étais venue pour en voir un autre sans conviction parce qu’il était un peu grand et que je cherchais plutôt un petit cheval. en arrivant dans le pré c’est mon pirate qui nous a accueilli ! Juste la taille que je cherchais ! Et surtout quel regard ! J’ai craqué… et c’est lui que j’ai choisi ! Même pas vu qu’il avait une dent cassée et un tendon enflé : c’était LUI… la suite, je l’ai découvert petit à petit…hyper stressé, craintif…on ne pouvait pas avancer la main vers sa tête sans qu’il la lève en l’air comme s’il avait peur de prendre un coup… mes objectifs avec lui : envolés… mais les nouveaux objectifs que je me suis fixée pour lui je ne les regretterai jamais : gagner sa confiance, l’apaiser. Le chemin est long mais quel bonheur lorsque les résultats sont là ! Il m’a fallu beaucoup de remise en question, de réflexion et d’interrogation pour trouver les solutions. Grâce à lui j’ai progressé, non pas dans ma technique équestre mais dans mon approche, dans la compréhension, le feeling…Le temps ? Aucune importance ! C’est lui qui donne le rythme…il fait ce qu’il peut et petit à petit on avance…tous les jours lorsque je vais le voir, je lui dit qu’il est brave ! Et Je vois bien qu’il aime ça ! c’est vraiment merveilleux tout ce chemin que nous avons fait ensemble ! il m’apporte plus que tout ce que je peux lui donner, c’est certain ! Et quels progrès de son côté aussi ! Fini les tâches de transpiration dues au stress, super les bonnes gratouilles sur la tête et sur le dos ! Bref, un seul mot : le bonheur ! Merci mon Pirate !

Soyez informé(e) de chaque nouvelle publication!