Éducation : les règles de base 1

Règles d'éducation canine
par Équinessentiel dans Chiens | 2 commentaires

Éduquer son chien n’est pas toujours chose facile! Votre chien tire-t-il en laisse? Passez-vous des heures à l’appeler avant qu’il ne revienne? Fait-il des dégâts dans la maison chaque fois que vous le laissez seul? N’en fait-il qu’à sa tête quand vous lui donnez un ordre? Si vous avez répondu oui à au moins une de ces question, la suite vous intéressera!

 

Dans l’article « Pourquoi éduquer son chien », nous avons vu toutes les bonnes raisons de vous motiver à vous lancer dans cette aventure. C’est important parce que de la motivation, il va vous en falloir! En effet, éduquer un chien n’est pas difficile en soi. Il suffit de suivre certaines règles de base. Ce qui est difficile, c’est de garder toujours à l’esprit les qualités nécessaires pour réussir et de tout faire pour s’y conformer. Et oui, votre chien ne vous prendra comme référent que s’il vous en trouve digne et il le testera tous les jours jusqu’à la fin de sa vie! Soyez-en reconnaissant, il vous offre une formidable occasion de travailler sur vous!

Alors quelles-sont donc les qualités nécessaires qu’il va vous falloir acquérir pour éduquer votre chien? Rassurez-vous, elles ne sont pas si nombreuses et tout à fait à votre portée!

 

Les qualités pour éduquer

 

La première de ces qualités est le calme. Quoi qu’il arrive, vous devez toujours garder votre calme. Votre calme apaise votre chien et lui inspire le respect. S’énerver, c’est prouver son incompétence, et le chien prend cette expression au pied de la lettre! Si vous perdez patience et que vous vous mettez en colère, il va se dire : « Quelle personne instable, on ne peut vraiment pas compter dessus! Inutile de l’écouter, il vaut mieux que je m’occupe de moi tout seul ». D’autant plus que souvent il ne comprend même pas pourquoi vous vous énervez. Alors chaque fois que vous sentez que vous commencez à perdre votre calme, prenez le temps de souffler, rappelez-vous combien vous aimez votre chien et dites vous que s’il a croisé votre route c’est que vous en aviez besoin et qu’il ne fait rien de plus que vous aider à vous dépasser! Se dépasser ou être dépassé? Il ne tient qu’à vous de le décider!

 

La deuxième qualité nécessaire est la constance. C’est surement l’une des plus difficiles pour nous autres humains. Être constant signifie réagir toujours de la même manière face à la même situation. Combien de fois avez-vous cédé face au regard craquant de votre compagnon? C’est exactement ce qu’il faut éviter! Non une fois c’est non pour toujours et oui une fois ne doit pas devenir non le jour où on est agacé. Cela ne veut pas dire que vous ne pouvez pas décider un jour de modifier une règle. Simplement, le jour où vous le faîtes, faîtes-le en toute conscience et tenez-vous y. C’est très important car le chien n’analyse pas les situations comme nous.  Par exemple, il ne saisit pas pourquoi il peut sauter sur les gens quand il fait beau mais pas quand ses pattes sont mouillées ou sales. Alors si vous ne voulez pas qu’il vous saute dessus quand il est sale, il ne doit jamais pouvoir le faire. Si vous ne voulez pas qu’il quémande à table, vous ne devez jamais rien lui donner pendant vos repas et il ne doit pas y avoir d’exceptions. Une seule exception et votre chien ne vous prend plus au sérieux! Alors soyez constant(e).

 

Regard de chien

 

Et enfin soyez juste. Dosez vos réactions en fonction des actions de votre chien et non de votre état d’esprit. Facile à dire, beaucoup moins facile à faire, n’est-ce pas? C’est pourtant primordial si vous voulez que votre chien ait confiance en vous et respecte les règles que vous lui imposez.

 

Calme et constance et justesse. Ce sont là les qualités de bases pour réussir l’éducation de votre chien. Gardez-les en tête, et ne commencez rien avec votre chien si vous ne vous sentez pas capable de les respecter. Par exemple, si vous rentrez stressé(e) du travail, sortez juste votre chien en laisse et ne le lâcher que si vous parvenez à vous détendre. Parce que si vous le lâchez et qu’il ne revient pas, il se prendra toute votre irritation à la figure. Et vous pouvez être sûr(e) que s’il vous sent  fatigué(e) ou sur les nerfs, il sera  décontenancé et en profitera pour vous tester en vous désobéissant. N’avez-vous pas remarqué que c’est toujours quand vous n’êtes pas bien que votre chien vous fait tourner en bourrique? Alors ne lui en donnez pas l’occasion!

 

Et pour vous faciliter encore les choses, faites en sortes que votre chien soit dans les meilleures conditions pour se montrer attentif à vos demandes.

 

Les règles à suivre pour que votre chien soit attentif

 

Que feriez-vous si on vous confiait un enfant à qui vous deviez faire faire ses devoirs? Que penseriez-vous de ses capacités de concentration si on vous disait qu’il venait de passer une journée puni tout seul dans sa chambre? Il risquerait d’être un peu excité en sortant non? Alors vous auriez surement meilleur temps de l’emmener faire un tour au parc avant de rentrer et de lui demander de se concentrer. Qu’en pensez-vous?

 

Et bien c’est la même chose pour votre chien. Vous ne pouvez pas le laisser toute la journée à la maison et lui demander le soir de marcher sagement à votre pied tout le long de la balade. Si vous voulez qu’il vous écoute, il doit pouvoir se dépenser chaque jour autant qu’il en a besoin! Ça paraît logique n’est-ce pas? Alors sortez votre chien au maximum, offrez-lui de longue balade deux fois par jour au minimum, jouez avec lui et permettez lui de jouer avec des amis chiens! Ce dernier point est très important : votre chien doit lui aussi avoir une vie sociale. Il est indispensable pour son équilibre psychologique qu’il ait la possibilité de passer du temps avec d’autres chiens. S’il se dépense suffisamment chaque jour et se sent bien dans sa tête, il sera plus disposé à vous écouter. De plus l’exercice est bon pour sa santé, évite qu’il prenne du poids et retarde par exemple le vieillissement et l’apparition de l’arthrose.

 

Chiens en balade

 

Pensez aussi que chaque chien est prédisposé à un certain type d’activité. Par exemple, un terre neuve, un labrador ou tout chien d’eau aura besoin de nager. Un terrier aura besoin de creuser. Un husky aura besoin de courir beaucoup. Un berger sera heureux de côtoyer des chevaux, vaches ou moutons etc. Ces besoins sont plus facilement retrouvés dans certaines races mais ils sont aussi spécifiques à chaque chien. Par exemple, Louna, une de mes chiennes, est croisée husky et berger blanc suisse, et s’il est certain qu’elle a besoin de courir beaucoup, elle adore également creuser et chasser. Ces activités doivent lui être permises pour qu’elle se sente bien. Quand ça ne lui est pas possible, elle est moins coopérative.

 

Louna creuse

 

Si vous donnez à votre chien ce dont il a besoin, il sera plus disponible et son éducation en sera beaucoup plus facile! Il est vrai que se lever une heure plus tôt pour offrir une belle promenade matinale à votre chien demande du temps. Mais qu’êtes vous prêt(e) à faire pour son bonheur? Que fait-il pour le vôtre? Si vous lisez cet article, c’est que vous aimez votre chien. Et si vous l’aimez, vous prendrez plaisir à le rendre heureux!

 

Pour une éducation réussie, donnez-vous toutes les chances en étant bien dans votre corps et dans votre tête, vous et votre chien. Le sortir vous y aidera grandement! Et rendez-vous au prochain article pour découvrir les règles de base que vous devrez mettre en place pour votre chien afin d’assurer votre succès!

 

Laure Souquet
laure.souquet@wanadoo.fr
0033 (0)6 19 12 02 37

 


Étiquettes : , , , ,

Sur le même sujet

Laisser un commentaire

  1. Carera

    EDUCATION : est-il trop tard pour éduquer un labrador de 9 ans ? très gentil mais aboie, court vers les gens et les chiens (le poil tout hérissé), tire sur sa laisse, ne revient pas quand on l’appelle. Nous l’avons récupéré à l’age de 5 ans alors que ses anciens propriétaires le laissaient enfermé dans un garage sans fenêtres et ne lui donnaient pas d’affection.
    Nous avons également adopté un terrier du tibet de 4 ans que la SPA avait récupéré dans un élevage de 700 chiens (races différentes) et qui ne connaissait rien de l’extérieur et n’avait pas de contacts avec les humains (nourri par distributeurs). Cela fait maintenant 1 an que nous l’avons, au début il avait peur de tout : du vent , des branches, des chevaux, vaches, bruits et surtout de nous. A force de patiente et de douceur, et surtout grâce à notre labrador contre lequel il se collait pour se rassurer et sur qui il prenait exemple ,il va mieux. Il apprécie nos caresses, nous pouvons le promener sans laisse, il reste un peu craintif de certains bruits (tonnerre, pétards, coup de fusils même très loin) du store qui bouge avec le vent. Maintenant qu’une certaine confiance en nous s’est instaurée, pourrions nous entreprendre de l’éduquer ?

    • Il n’est jamais trop tard pour éduquer un chien. Lui ne prend pas cela pour de l’éducation mais simplement pour de l’éducation.
      Et pour ce qui est de votre grand timide, sachez qu’une communication claire et qui lui permette de comprendre où est sa place ne pourra que renforcer sa confiance en vous. Il verra que voud êtes fiables et qu’il peut s’appuyer sur vous et trouver sa sécurité auprès de vous.

Soyez informé(e) de chaque nouvelle publication!