Quel prof?

par Équinessentiel dans Entraînement | Pas de commentaire

Pour progresser en équitation comme en travail à pied, tout le monde gagne à être guidé. Seulement, il n’est pas toujours facile de trouver le bon professeur. Celui qui aura la même optique que vous, qui adaptera le travail à votre cheval, qui saura voir ce qui vous échappe et qui vous fera réellement progresser! Voici quelques conseils pour trouver le prof qui vous correspondra.

 

Tout d’abord, avant même de commencer à chercher, il est important que vous déterminiez vos objectifs. Les questions à vous poser sont les suivantes :

Que voulez-vous être capable de faire avec votre cheval? Il est important de le déterminer, simplement parce que vous devez vous assurer que le prof que vous choisirez a déjà atteint l’objectif que vous vous êtes fixé et qu’il est capable de vous guider jusque là. Comment quelqu’un pourrait-il vous entraîner vous et votre cheval jusqu’à ce que vous puissiez réaliser une jolie pirouette au galop s’il n’est pas capable de le faire lui même?

A quelle fréquence voulez-vous prendre des cours? Cela dépend du temps que vous pouvez passer à cheval chaque semaine. Par exemple, si vous ne montez qu’une fois par semaine, il vaut mieux espacer les cours, et peut-être même opter pour des stages intensifs de temps en temps. A l’inverse, si vous montez tous les jours, il vaut mieux que vous preniez un cours par semaine, pour éviter de laisser s’installer d’éventuels défauts. Un conseil : quel que soit votre choix, une fois que vous aurez commencé les cours, posez toujours vos dates de cours à l’avance, soit d’une fois sur l’autre soit en réservant un jour et une heure précises chaque semaine par exemple. Sinon, vous risquez de rencontrer rapidement des problèmes d’organisation et de ne pas tenir vos objectifs!

De quel budget mensuel disposez-vous? C’est une question importante car vos cours ne doivent pas vous ruiner ni entamer votre cagnotte « urgences vétérinaires »! Vous pouvez diviser ce budget mensuel par le nombre de cours que vous souhaitez prendre par semaine pour connaitre le prix maximum que vous pouvez accepter pour une séance.

 

Une fois que vous savez le niveau que vous souhaitez atteindre, la fréquence des séances ainsi que leur tarif maximum, vous pouvez commencer à chercher! Pour cela, rien d’extraordinaire : le bouche à oreilles, internet et les autres professionnels du monde du cheval! Méfiez-vous du bouche à oreilles car les avis dépendent beaucoup de la personnalité du moniteur comme de celui ou celle qui vous en parle, ainsi que de sa vision de l’équitation. Prenez donc conseil auprès des personnes qui vous ressemblent! Pour ce qui est d’internet, beaucoup de moniteurs ont leur propre site. Vous pourrez y découvrir leur travail et avoir un premier aperçu de leur équitation. Une source de conseils importante que vous ne devez pas négliger : les autres professionnels! N’hésitez pas, par exemple, à faire le tour des selleries pour y consulter les annonces et cartes de visite. Et pensez que votre ostéopathe, par exemple, peut vous conseiller! En effet, il saura vous dire indiquer un professeur qui respecte la biomécanique du cheval et sache prendre en compte ses problèmes ou ses faiblesses. N’est-ce pas un point intéressant à prendre en compte?

 

Que faire lorsque vous avez trouvé quelqu’un qui vous intéresse? Assister à un de ses cours! Et oui, avant de vous engager, observez la personne travailler. Inutile de payer un cours qui ne vous conviendrait pas. Vous pouvez assister discrètement au cours d’un(e) ami(e), ou bien demander directement au moniteur si vous pouvez assister à l’un de ses cours. A la fin du cours, vous aurez déjà une idée de la pédagogie du professeur, de sa personnalité, et de sa façon de travailler, et de la qualité de sa relation avec les chevaux. Vous pourrez alors décider si oui ou non vous souhaitez faire vous même un essai. Savez-vous ce qu’il est important de regarder lorsqu’on assiste à un cours? Le cheval bien sûr! Car c’est avant tout de lui qui s’agit, puisque l’objectif est de l’entraîner. Observez le cheval donc, et demandez-vous si le travail effectué est correct. Le cheval tend-il son dos? Engage-t-il ses postérieurs? S’incurve-t-il dans ses tournants? Semble-t-il d’accord avec ce qu’on lui demande ou montre-t-il des signes de mécontentement ou d’irritation tels qu’oreilles en arrières, queue qui fouaille, ruades, etc ? La séance comprend-elle un vrai échauffement et une vraie récupération? Tous ces points sont très importants car ils vous permettent de savoir si la personne avec qui vous souhaitez travailler vous aidera à faire du bien à votre cheval et à le muscler dans le bon sens. Vous sentez-vous à la hauteur de cette tâche? Si vous n’êtes pas sûr(e) de vous, n’hésitez pas à demander de l’aide! Votre ostéopathe, par exemple, est aussi là pour ça. Vous pouvez aussi former rapidement votre regard au travers d’un stage de biomécanique. N’hésitez pas à me contacter pour en organiser un par chez vous!

 

Cheval cours équitation confinace chevaux ostéo ostéopathe ostéopathie équine équin animale haute savoie 74 gex rhône alpes genève

 

Une fois que vous avez trouvé votre futur guide, renseignez-vous sur ses tarifs puis, s’ils vous conviennent, prenez rendez-vous pour une première séance!

 

Le jour J, prêtez attention à tout! Observez les réactions de votre cheval. Le moniteur lui dit-il bonjour? L’observe-t-il? Prend-il en compte sa personnalité ainsi que son physique et sa locomotion? A la fin de la séance, demandez-lui ce qu’il pense de votre cheval, de ses faiblesses et de ses forces, et de quelle façon il va adapter ses cours à lui. Peut-il vous répondre? Si non, ce n’est pas la bonne personne. Si oui, vous avez probablement trouvé un bon guide. Ensuite, demandez-vous ce que vous avez ressenti au cours de la séance. Étiez-vous à l’aise? Vous sentiez-vous en confiance? C’est important pour votre cheval comme pour vous. Pour votre cheval car il est affecté par vos émotions. Pour vous car le stress vous crispe et vous empêche de bien assimiler les leçons. Au besoin, faites-vous observer par quelqu’un de confiance qui vous donnera son sentiment sur le travail effectué. Si quelque chose vous a déplu, que vous n’êtes pas vraiment convaincu(e), faites-vous confiance et n’insistez pas. Et si votre cheval et vous êtes satisfait, foncez!

 

Par la suite, pensez que quel que soit votre objectif, il vous faudra du temps pour l’atteindre. Par exemple, sachez qu’il faut compter quatre bonnes années pour amener un cheval jusqu’en Haute École. Sans compter qu’il n’est pas le seul à avoir du travail, vous aussi avez des choses à apprendre. Et si votre cheval a été mal musclé ou souffre d’un problème physique important, il faut encore ajouter le temps de la rééducation. Alors laissez du temps à la personne que vous avez choisie! Dans tous les cas, votre cheval vous dira si le travail lui convient. Il se musclera correctement et deviendra beau, il sera serein et coopératif, et il prendra plaisir au travail!

 

Certain(e)s d’entre vous se demanderont peut-être pourquoi j’accorde tant d’importance au choix d’un moniteur. La réponse est simple. Une mauvaise équitation peut casser votre cheval, sur le plan physique comme sur le plan psychologique. Le bien être et la santé de votre cheval peuvent dépendre de la personne que vous choisissez pour vous guider. N’est-ce pas la meilleure raison du monde la choisir avec le plus grand soin?

 

Comme toujours, votre expérience m’intéresse! N’hésitez pas à les partager dans les commentaires!

 

Laure Souquet
laure.souquet@wanadoo.fr
0033 (0)6 19 12 02 37

 


Étiquettes : ,

Sur le même sujet

Laisser un commentaire

Soyez informé(e) de chaque nouvelle publication!