Les entiers en troupeau

par Équinessentiel dans Chevaux, Conditions de vie | 25 commentaires

Il y a quelques jours, j’ai publié un petit texte disant que les entiers qui vivent entre eux en troupeau sont tout aussi sociables et nouent des relations tout aussi fortes que les autres chevaux. Et l’on m’a répondu que certains étaient des « sales bêtes » qui « foutent la merde » et « défoncent les autres », mais « heureusement uniquement des plaies superficielles ». Ce discours m’a donné l’envie de préciser quelques points pour aider les entiers à être mieux compris.

 

Déjà, un premier point très important, c’est que les entiers sont avant tout des animaux comme les autres. Ce qui veut dire qu’ils sont incapables de faire quoi que ce soit dans l’intention d’embêter ou par méchanceté. Ils ont pour chaque action une raison motivée par un besoin ou un instinct qui échappe souvent à l’humain, certes, mais qui a un sens pour eux. Aussi, si vous ne comprenez pas le comportement d’un cheval, plutôt que de penser qu’il est méchant, dites vous que vos connaissances et votre perception des choses ne vous permettent pas de le comprendre et que c’est l’occasion pour vous d’en apprendre plus et de vous poser des questions.

 

Ensuite, les entiers sont simplement des mâles. Et peu importe l’espèce, cela va généralement avec des comportement typiquement masculins liés à leur taux de testostérone plus élevé que celui des femelles et à leur instinct de reproduction. En effet, c’est très souvent au mâle qu’il revient de convaincre une femelle d’accepter l’accouplement en faisant montre de sa force et par la suite de protéger sa famille. Ce qui explique que les mâles se livrent bien davantage à des simulacres de combats et que la proximité de femelles les pousse à se battre les uns avec les autres. Même dans notre espèce, ce comportement est facilement observable. Par exemple, les petits garçons sont souvent bagarreurs et reviennent régulièrement de l’école avec des bleus et des bosses. Parce que les humains aussi prouvent ainsi leur virilité. Cela ne vous choque pas? Alors pourquoi vous insurger que des chevaux se fassent mutuellement des éraflures et des hématomes? Quelle différence y a-t-il dans leur cas?

 

Ces comportements ne sont que des simulacres de combats!

Ces comportements ne sont que des simulacres de combats!

 

Dans la nature, seuls 10% des entiers parviennent à former un harem, les autres formant des groupes de mâles célibataires. Ces 10% de chefs de famille sont ceux qui ont su remporter tous les combats qu’ils ont eu à mener contre les autres. Ils ont un taux de testostérone élevé, un besoin fort de se reproduire et une plus grande combativité. En captivité, leurs besoins restent les même et pour se préparer à gagner un jour leur harem tous les entiers se livrent à des simulacres de combats, qui les tiennent d’ailleurs musclés et en forme. Comme dans la nature, certains sont plus combatifs que d’autres et ont davantage tendance à vouloir évincer des concurrents potentiels en présence de juments. C’est tout à fait naturel et c’est d’ailleurs ce qui justifie la différence de morphologie entre entiers et juments et ce qui fait des entiers des chevaux plus recherchés en spectacle car plus démonstratifs. Trouvez-vous logique d’apprécier ces démonstrations de virilité en spectacle et de les leur reprocher en troupeau, et même de les utiliser pour les retourner contre eux en les accusant d’agressivité et en les taxant de mal intentionnés?

 

Vous semblent-ils méchants ou dangereux?

Vous semblent-ils méchants ou dangereux?

 

Mes 4 entiers vivent ensemble et jouent quotidiennement entre eux. Ils se poursuivent, se cabrent les uns contre les autres, lèvent les antérieurs en hennissant…  Bref, ce sont des mâles. Alors oui, parfois ils arrachent quelques poils à leurs compagnons. Et oui, il se sont déjà fait des hématomes. Mais aucun d’eux n’a jamais eu de blessures importantes. Par contre, j’ai déjà vu de graves blessures occasionnées par des hongres et des juments, certaines très lourdes de séquelles et d’autres nécessitant une euthanasie. Pourquoi? Peut être simplement parce que contrairement aux entiers qui apprennent par leur « bagarres » à connaitre leur corps et leur force, ces chevaux ne savent pas gérer les leurs. L’un des miens en a fait les frais. Il a été agressé par un hongre très gentil de 19 ans, que je connaissais bien et qui a laissé mon jeune cheval dans un état tel qu’il ne pouvait plus ni marcher ni même bouger la tête. Lui même n’avait pas une égratignure. J’ai vu une pouliche subir à peu près la même chose avec une autre jument. Plusieurs juments être euthanasiées suite à des membres fracturés. Et vous avez surement entendu beaucoup d’histoires de ce genre. Alors qu’y a-t-il de pire, selon vous ? Des entiers qui s’éraflent ou des chevaux qui s’accidentent?

 

Un entier qui utilise les points d’affaiblissement d’un autre pour le mettre à terre n’est pas violent. Il utilise un langage clair pour l’autre. Un entier qui mord la base de l’encolure d’un autre, qui lui monte dessus ou qui se cabre face à lui n’est pas violent. Ce sont des échanges normaux pour eux, des comportements liés à leur nature et qui ne les mettent pas en danger. Comme des enfants ou même des hommes qui jouent à se battre et à lutter. Le comportement anormal d’agressivité peut survenir si la vie du cheval n’est pas adaptée à sa personnalité, s’il n’a pas été correctement sociabilisé, s’il est malade ou s’il a mal, ou très rarement s’il souffre par exemple d’une tumeur au cerveau. Mais cela peut concerner un individu de n’importe quels sexe et âge. Et dans ce cas, plutôt que de l’imputer à son sexe s’il est entier, il convient de se demander ce que l’humain n’a pas fait pour lui et pourrait faire pour l’aider. Car après tout, ils n’ont jamais demandé à vivre tel que nous le leur imposons. C’est à nous de respecter leur nature et leurs besoins y compris sociaux et non à eux de s’adapter à des modes de vie qui les font souffrir.

 

Alors la prochaine fois que vous verrez des entiers en troupeau, arrêtez-vous un instant, prenez le temps de les observer avec un esprit ouvert et amical et vous vous rendrez bien compte que leurs échanges sont équilibrés et riches et un mode de vie dynamique et enrichissant. Vous verrez comme leur activité les rend beaux!

 

Ce sont ces jeux qui les rendent si beaux et bien musclés!

Ce sont ces jeux qui les rendent si beaux et bien musclés!

 

Laure Souquet
0033 6 19 12 02 37
laure.souquet(a)wanadoo.fr

Étiquettes : , , ,

Sur le même sujet

Laisser un commentaire

  1. Marine.

    Merci pour cet article, mes 3 entiers vivent ensemble avec un poney hongre depuis 4 ans, je ne me lasse pas de les observer « vivre ensemble »… une belle harmonie.

  2. florence trouvé

    les miens vivent dans un troupeau mixte et tout se passe très bien. Aucune agressivité mais effectivement entier et hongre jouent de manière assez viril et il arrive qu’il y ai quelques poils qui volent et des rayures sur la carrosserie mais rien de bien méchant.Aucune saillie non voulue car les vieilles juments leurs ont expliqué les règles du jeu, les jeunes aussi et je constate que le fait de les laisser vivre en groupe les rend bien plus calme car équilibré dans la tête. Lorsque des gens viennent chez moi, ils pensent tous que je n’ai que des juments et des hongres et il faut faire constater de près que non il y a 2 entiers dans le groupe et que malgré cela il n’y a aucune jument de pleine car ils ne touchent pas à ces dames.Même le véto est surpris de constater à chacune de ses visites le calme de ces derniers et la facilité à les manipuler en totale liberté dans le pré que ce soit pour les vaccins ou même des prélèvements dans le fourreau. Le nombre de fois ou j’ai le droit à  »ils sont entiers et ils ne sont pas dangereux ? »…

    • Oui, c’est toujours la même surprise pour ceux qui ne connaissent pas d’entiers épanouis! Mes élèves sont toujours surpris lorsque je leur présente mes chevaux et qu’ils les voient si paisibles, si sage en liberté au milieu des autres et si faciles à manipuler. Ce sont tous nos entiers bien dans leur tête qui mettront bientôt fin à ces idées reçues!

  3. Celine

    Merci et encore merci Laure pour cet article. Mon entier vit avec mes 3 hongres et tout se passe merveilleusement bien. c’est un cheval doux et câlin avec nous et oui il aime beaucoup titiller les autres pour jouer mais toujours en douceur. Ce n’est même pas lui le dominant. Alors quand j entends « mais tu le fait castrer quand? Ça te sert à quoi de le garder entier? Il va devenir dangereux …etc etc…. »j’avoue ça m énerve.
    Merci à toi pour la diffusion de ces messages.

    • Il est important pour moi de faire mon possible pour faire évoluer ces vieilles mentalités car nombreux sont encore ceux qui ont droit à ce genre de commentaires, et j’en ai moi même fait les frais bien souvent! J’espère que d’ici quelques années les choses seront bien différentes.

      • Anaïs

        Merci encore pour cet article, c’est super de publier sur le sujet, c’est rare et tellement nécessaire. J’ai aussi 2 entiers qui sont ensembles au pré et même constat, c’est des crèmes. Ils font du sport ils jouent mais tout va bien ! Ils sont cool et heureux.

      • Lory

        Bonjour, Il me semble que les choses commencent …doucement… à bouger. Les esprits s’éclairent un tantinet et c’est bien grâce à des personnes comme vous, tenaces, persuasives et d’expérience que ça va changer ! Merciiiii ! 😉

  4. Lo

    Merci pour ce bel article. Il existe encore trop de mauvaises idées répandues et il est parfois difficile en tant que propriétaire d’entier de supporter les remarques incessantes sur son cheval, les angoisses des autres propriétaires dès que leurs chevaux sont un peu plus vifs que juste des tondeuses à gazon.
    J’ai plusieurs exemples de troupeaux où ça se passe très bien.

    Un entier et sa jument pleine incorporés à environ 6 hongres.
    3 entiers vivant avec 3 hongres

    Et je n’ai jamais vu plus que ce qui est décrit ici.
    Il serait bien que les mentalités évoluent et surtout dans les pensions.

    • Merci pour ce témoignage! Je suis sure que bientôt de plus en plus de pensions seront prêtes à accueillir des entiers dans de bonnes conditions, en leur permettant de vivre en troupeau comme ils le méritent!

  5. Ricarda

    Pour avoir un entier bien dans sa tête, il ne faut jamais, jamais, jamais ! le tenir à l’écart de ses congénères et l’enfermer en boxe en isolement, derrière des barreaux et des brides. Un cheval, c’est synonyme de liberté, et on s’obstine à en priver les plus beaux et les plus majestueux. C’est le meilleur moyen pour les rendre agressifs. J’ai un entier et trois hongres, et ils forment une fine équipe 😉

  6.  » la prochaine fois que vous verrez des entiers en troupeau »… Il faut dire aussi que c’est tellement rare! J’aimerais en voir plus souvent, ça me permettrait de me convaincre que c’est possible de garder un cheval en entier tout en lui offrant une vraie qualité de vie. Merci pour ce témoignage!

  7. Aurélie

    J’ai également 4 entiers en troupeau avec 4 hongres. Les voir jouer, se mettre à genoux, s’assoir, faire la course est un vrai régal pour les yeux !

  8. Bonjour,
    C’est un très bon article et je suis convaincue que cela est parfaitement possible. Mais je n’arrive pas à expliquer pourquoi dans une écurie où il n’y a que des entiers j’ai pu assister à un combat mortel entre deux d’entre eux qui s’étaient échappés. Je ne crois pas qu’il s’agissait d’un jeu qui a mal à tourné.

    • Ces chevaux vivaient-ils en box? Si oui, ils étaient très probablement fortement frustrés par cette vie et devenus asociaux par manque d’habitude d’avoir des contacts avec leurs congénères.

  9. Lucie

    Bravo pour le texte les chevaux en troupeau. Très intéressant et instructif .

  10. Junon

    Très contente de lire cet article !
    J’ai deux entiers d’un an qui vivent ensemble depuis leur 1 mois et tout se passe a merveille ! Je suis rassurée de lire des témoignages là dessus car j’essuie un tat de réflexion du genre « il faut que tu les castres , tu t’en sortira pas , ils vont se battre , ça ne se fait pas » , qui me font me sentir un peu seule au monde ! Pourtant je tiens à les garder entiers, ne serait ce que pour leur intégrité physique . Merci à toi !

Soyez informé(e) de chaque nouvelle publication!