Échauffement

par Équinessentiel dans Entraînement | Un commentaire

Quelle que soit la discipline que vous pratiquez, il est absolument essentiel que vous échauffiez votre cheval. Je vous entends déjà poser la question alors oui, même pour une balade il faut tenir compte de la période d’échauffement! Qu’est-ce qu’un échauffement, comment le mener et quel en est l’intérêt pour le cheval? Voici la réponse :

 

L’échauffement, comme son nom l’indique, permet d’échauffer les muscles pour les préparer à fournir un effort physique. Concrètement, cela entraîne dans le corps toutes sortes de modifications qui vont permettre d’amener aux muscles le maximum d’oxygène et de nutriments, c’est à dire de carburant pour fonctionner au mieux et qui vont accélérer l’élimination des déchets produits par leur activité. Pour ceux qui veulent des détails,  ces modifications sont générées par l’activation du système nerveux sympathique, qui engage tout le corps dans l’effort à venir. Cela se traduit notamment par :

– Une augmentation des rythmes cardiaques et respiratoires afin d’augmenter l’apport d’oxygène dans les muscles ;

– Une constriction des vaisseaux sanguins irriguant le système digestif afin de mobiliser toutes les ressources pour l’effort ;

– Une dilatation de ces vaisseaux au niveau des muscles pour faciliter l’approvisionnement en oxygène et nutriments et faciliter l’élimination des déchets ;

– Une augmentation du métabolisme qui permet d’accélérer la respiration cellulaire, c’est-à-dire la production d’énergie dans les cellules ;

– Une libération des sucres et des graisses stockée en vue d’approvisionner les muscles…

 

Pour permettre cette mise en route du système, la séance doit donc commencer doucement, par un effort modéré dont l’intensité augmentera progressivement jusqu’au milieu de la séance pour redescendre lors de la phase de récupération (qui sera le sujet d’un prochain article). Dans tous les cas, on peut commencer par quelques minutes au pas puis au trot rênes longues. On va ensuite personnaliser l’échauffement, en fonction de l’orientation que l’on souhaite donner à la séance. Par exemple, si vous souhaitez travailler les épaules en dedans, vous pouvez commencer par des exercices qui en demandent un peu moins au cheval : voltes, demies-voltes, huit de chiffre, etc. Vous allez sauter? Faites des barres au sol puis des cavaletti. Cela permet au cheval d’étirer progressivement les groupes de muscles qu’il va utiliser et lui évite de se faire mal! C’est lorsque l’échauffement a été trop rapide ou mal orienté que se produisent des blessures type claquage ou déchirure musculaire qui peuvent survenir lorsqu’un muscle, un tendon ou un ligament est brusquement soumis à un étirement trop intense. Ne vaut-il pas mieux passer quelques minutes à échauffer votre cheval à chaque séance plutôt que des mois à le soigner puis à le rééduquer?

 

J’ai conscience que ce travail peut paraître rébarbatif  mais votre cheval en tirera de grands bénéfices! Bien préparé à la séance, les exercices demandés lui seront plus faciles à réaliser, et vous lui éviterez de se blesser. Donc comme toujours avec les chevaux, en prenant votre temps pour bien commencer, vous gagnerez du temps à long terme!

 

Si vous avez des questions sur la meilleure façon d’échauffer votre cheval, n’hésitez-pas à la poser dans les commentaires!

 

Laure Souquet
laure.souquet@wanadoo.fr
0033 (0)6 19 12 02 37

 


Étiquettes : , , ,

Sur le même sujet

Laisser un commentaire

  1. Pingback: Quel prof? | Animal Balance - Ostéopathie animale

Soyez informé(e) de chaque nouvelle publication!