Les adhérences

par Équinessentiel dans Ostéopathie | 2 commentaires

Peu d’ostéopathes équins ou animaliers les traitent, et pourtant les adhérences peuvent faire souffrir votre cheval et diminuer sa souplesse. Il ne faut donc pas les négliger!

 

Chaque fois que votre cheval se blesse, prend un coup, ou souffre de micro-déchirures musculaires suite à une séance de travail, des adhérences peuvent s’installer entre deux tissus. En quoi est-ce gênant pour lui? Pour vous l’expliquer, je dois détailler un peu la théorie!

 

Les tissus concernés par les adhérences sont les fascias. Ce sont des enveloppes alliant des caractères d’élasticité et de résistance à la traction qui entourent et protègent toutes les structures de votre corps. Par exemple, les fascias entourent chacune des fibres musculaires qui constituent un muscle, leur permettant de coulisser les unes par rapport aux autres. Puis chacun des muscles du corps, les tendons qui les prolongent, les organes qu’ils jouxtent, etc. Et tous sont en continuité les uns avec les autres et les plus externes avec la couche la plus interne de la peau. Aussi, toutes les structures du corps sont réellement en lien les unes avec les autres, de la tête aux pieds! C’est ce qui fait qu’une cheville bloquée peut vous engendrer des douleurs au niveau de la nuque. Et c’est pour cela qu’une seule adhérence peut faire perdre de la souplesse à tout le corps et rendre de nombreux étirements douloureux. Pour mieux vous le représenter, imaginez que vous portiez une combinaison moulante. Si quelqu’un venait saisir un pli de tissus et y faire un noeud, elle vous semblerait soudain trop petite et tous vos mouvements seraient entravés! C’est ce qui se passe lorsqu’une adhérence se forme entre deux fascias ou entre un fascia et la peau. Dans ce dernier cas, si l’enveloppe qui entoure un groupe de muscles est « accrochée » à la peau par une adhérence, ce groupe de muscles ne peut plus coulisser normalement sous la peau pour s’allonger. Dès que le cheval est amené à tirer dessus pour faire un geste particulier, cela lui fait mal et il est forcé de diminuer l’amplitude de son geste. De plus, les adhérences perturbent la bonne circulation des fluides corporels, tels que la lymphe et la graisse qui jouent toutes deux un rôle important dans l’élimination, entre autre, des déchets produits par les cellules lors de leur fonctionnement. Les conséquences de la formation d’adhérences entre les tissus du corps du cheval ne sont donc pas négligeables!

 

Malgré cela, très peu d’ostéopathes équins les prennent en compte et les éliminent. Personnellement, j’ai parfois vu de très grosses améliorations dans la souplesse des tissus et même dans la locomotion de chevaux après avoir éliminé de grosses adhérences dans leurs tissus. Je n’en laisse donc jamais une de côté! 

 

Pour éliminer des adhérences superficielles qui solidarisent la peau et les muscles du cheval, un simple geste de massage est suffisant. Le palper rouler. Il consiste à saisir un pli de peau du cheval et à le faire rouler entre ses doigts. Cela permet de faire craquer les adhérences entre le fascia concerné et la peau du cheval, ce qui libère le groupe de muscles entouré et protégé par ce fascia. Le cheval retrouve alors une nouvelle liberté de mouvement. Il est notamment important de le faire au niveau des cicatrices ou dans les zones où le cheval a pris des coups de pied ou s’est froissé des muscles au travail. 

 

palper-rouler-adherences-peau-muscles-cheval-chevaux-osteopathe-equin-auvergne-63-haute-savoie-74-montlucon-vichy-clermont-ferrand-equinessentiel-laure-souquet

 

Si vous participez à un stage de massage avec moi, vous apprendrez à bien exécuter ce geste, sans risquer de blesser votre cheval. Car ce massage ne doit pas être fait partout ni avec brutalité. En attendant, la prochaine fois que vous verrez travailler un ostéopathe, soyez attentif à ses gestes!

 

Laure Souquet
0033 6 19 12 02 37
equinessentiel(a)gmail.com

Étiquettes : , ,

Sur le même sujet

Laisser un commentaire

  1. dewailly

    Bonjour,

    Je vous remercie de m’inclure dans la liste afin d’être tenue au courant des nouveaux articles.

    Cordialement,

    Marie-Laëtitia

Soyez informé(e) de chaque nouvelle publication!